CAPELIER Fernand, Honoré

Par Jean-Jacques Doré

Né le 27 mai 1879 à Armentières (Nord), mort à Rouen (Seine-Maritime) le 18 février 1957 ; employé de commerce de Sotteville-les-Rouen puis de Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; secrétaire du syndicat de l’Alimentation de Sotteville-les-Rouen (Seine-inférieure) de 1912 à 1914 et trésorier adjoint de l’Union départementale de Seine-inférieure en 1913 et 1914 ; secrétaire des Employés de commerce de Rouen de 1920 à 1939.

Fils de Charles-Henri, Joseph Capelier et de Apolline-Marie Vermeersch, ménagère, Fernand Capelier était le principal animateur du syndicat CGT de l’Alimentation de Sotteville-les-Rouen (Seine-inférieure) dont il fut secrétaire de 1912 à 1914. Délégué au congrès constitutif de l’Union départementale, tenu au Havre le 19 octobre 1913, il fut élu trésorier adjoint de la nouvelle organisation (Grandin secrétaire, Hodebourg secrétaire adjoint, Choix trésorier et Périer archiviste).
Embauché à Rouen en 1918 dans un magasin de confection, il mit sur pied avec Robert Harand le syndicat CGT des Employés de commerce et succèda à ce dernier à la tête de l’organisation en 1920. Minoritaire, membre du CSR et archiviste de la Bourse du travail de Rouen de 1921 à 1923, Capelier fut présenté par le Parti communiste aux élections du Conseil général le 14 mai 1922 (1587 voix seulement se portèrent sur son nom).
Secrétaire des Employés de commerce de 1922 à 1935, Capelier resta fidèle à la CGTU alors que la majorité de l’Union locale, derrière Maurice Gautier et Victor Engler, basculait dans la contestation de la main-mise du PCF sur les syndicats.
Élu archiviste de la 19ème Union régionale unitaire au congrès extraordinaire d’Elbeuf le 4 septembre 1927, puis membre de la Commission exécutive jusqu’en 1929, il s’opposa à son tour à la politisation de l’organisation et rejoignit le Ligue syndicaliste en octobre 1929.
Secrétaire des Employés de commerce jusqu’à la guerre, Fernand Capelier siégea au Conseil des prud’hommes de 1920 à 1939.
Marié à Rouen le 19 août 1908 puis le 14 janvier 1925, Fernand Capelier y décéda le 18 février 1957.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226483, notice CAPELIER Fernand, Honoré par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 23 avril 2020, dernière modification le 30 mai 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Vérités, novembre 1913. — Le Prolétaire normand, passim. — Arch. mun. 7 F 3 Bourse du travail - AD 1 MP 260. — Site Filae.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément