BLAZE Pierre.

Par Jean Neuville

Templeuve (aujourd’hui commune et arr. Tournai, pr. Hainaut), 15 mars 1902 – Huizingen (aujourd’hui commune de Beersel, pr. Brabant flamand, arr. Hal-Vilvorde), 14 avril 1955. Chauffeur mécanicien, permanent propagandiste interprofessionnel chrétien, dirigeant jociste fédéral, fils de Victor Blaze, frère de Louis et Germain Blaze.

Pierre Blaze débute dans la vie professionnelle en 1918, comme chauffeur mécanicien, aux côtés de son père, Victor. En 1924, il est nommé permanent propagandiste de la Fédération des syndicats chrétiens de Nivelles (aujourd’hui pr. Brabant wallon, arr. Nivelles) et suit les cours de l’École centrale supérieure pour ouvriers chrétiens à Heverlé (Heverlee, aujourd’hui commune de Louvain-Leuven, pr. Brabant flamand, arr. Louvain). Il en sort avec un diplôme d’assistant social.

En 1924, Pierre Blaze est également secrétaire de la section « Jeunesse ouvrière » au Congrès de l’Association catholique de la jeunesse belge (ACJB) à Charleroi (pr. Hainaut, arr. Charleroi). En 1925, il est élu président de la Fédération de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) de Nivelles.

De 1924 à 1934, Pierre Blaze est permanent propagandiste à la Fédération des syndicats chrétiens de l’arrondissement de Nivelles. Malade, il quitte cette fonction en 1934 et est nommé directeur du domaine jociste de Tourneppe (commune de Beersel).

Époux de Yvonne Coopman qui est sa collaboratrice, Pierre Blaze décède en 14 avril 1955, terrassé par la tuberculose.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226511, notice BLAZE Pierre. par Jean Neuville, version mise en ligne le 22 avril 2020, dernière modification le 22 avril 2020.

Par Jean Neuville

SOURCE : Informations fournies par la famille Blaze, octobre 1987.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément