DUMONT Henri, Victor [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 6 octobre 1864 à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) ; mort le 2 octobre 1943 à Lagny sur Marne (Seine et Marne) ; mécanicien, plombier ; anarchiste parisien.

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

Le 7 février 1891, Henri Dumont se mariait à Paris (XIVe arr.), avec Blanche Geneviève Fusil, brodeuse. Il demeurait 83 rue Pernety.
Henri Dumont avait été condamné quatre fois, dont au moins, une pour vol.
Les agents des brigades de recherches, sous les ordres de leur chef, M. Fédée procédaient le 8 mars 1894, à l’arrestation de 7 anarchistes dont Henri Dumont. Il demeurait rue Saint-Jacques, son logement était perquisitionné. Le numéro de son domicile variait selon les sources.
Sur une liste des individus arrêtés le 8 mars 1894, son adresse était 240 rue Saint-Jacques.
Henri Dumont figurait sur l’état récapitulatif des anarchistes au 31 décembre 1894. Il demeurait 340 rue Saint-Jacques. Sur l’état au 31 décembre 1896, il était indiqué 344 rue Saint-Jacques en avril 1896.
Début août 1900, Dumont qui habitait rue des Lyonnais, rencontrait un gardien de la paix, qui le regardait, il s’approcha de lui et lui dit :
— Tu n’es qu’une sale tante, mets toi en bourgeois et je te fais séance tenante ton affaire. L’agent pour toute réponse l’arrêtait.
Le 25 septembre 1900, il comparaissait devant la huitième chambre correctionnelle, sous l’inculpation d’outrage à agent. La Revue des tribunaux relatait le procès :
« Dumont. —Mais je ne nie aucunement être anarchiste. Je suis anarchiste parce que mes conceptions philosophiques, me portent à l’être ! Je suis un anarchiste, mais non un malfaiteur.
Le président. — Anarchiste et malfaiteur ne sont pas nécessairement synonymes. Il peut y avoir d’honnêtes gens parmi les anarchistes... Vous, vous avez déjà été condamné pour vol.
Dumont. — Je ne le nie pas.
Le président. — Questionné au sujet de vos condamnations, vous n’avez pas dit la vérité. Ça rentre peut-être dans vos conceptions philosophiques. J’ai lu quelque part, que les anarchistes ne disaient pas la vérité aux bourgeois »
En ce qui concernait le délit d’outrage à agent qui lui était imputé, Henri Dumont protestait avec énergie de sa complète innocence et demandait à faire citer des témoins pour démontrer qu’il n’avait pas proféré les paroles pour lesquelles il était poursuivi, mais il était condamné à dix jours de prison.
En 1901, il était porté disparu.
Son dossier à la Préfecture de police portait le n°278.782.
A la fin de sa vie, il demeurait 40 avenue Pascal à Chelles (Seine et Marne).
Henri Dumont ne doit pas être confondu avec Dumont (Lucien ? Adolphe), dossier 200.986 qui demeurait à Saint-Denis, ni avec Dumont Gaston, Jean, Narcisse qui habitait 16 rue de l’Echaude, dont le dossier portait le n°316.056.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226540, notice DUMONT Henri, Victor [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 23 avril 2020, dernière modification le 6 janvier 2021.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York
Henri, Victor Dumont et sa femme Blanche Geneviève Fusil le 24 mars 1923. Collection Jean-Claude Dumont.
Henri Dumont vers 1935, au milieu de la tente, il tient le piquet. Collection Jean-Claude Dumont.

SOURCES :
Archives de la Préfecture de police Ba 78, 1500 — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine — Archives de Paris. Etat civil — Le Temps, Le Petit journal, le Figaro 9 mars 1894 — Le Matin 25 septembre 1900 — La Presse 25 septembre 1900 — Le Radical 26 septembre 1900 — Le Droit 26 septembre 1900 — La Revue des tribunaux 4 oct 1900 — Arbre généalogique de Jean-Claude Marcel DUMONT sur Généanet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément