BARD Marcel

Par Jean-Louis Ponnavoy, Michel Aguettaz

Né le 10 mars 1904 à Orelle (Savoie), massacré le 5 septembre 1944 à Orelle (Savoie) ; cheminot ; victime civile.

Marcel Bard était le fils de Joseph et de Rose Grange. Il se maria en 1932 avec Pauline Joet, dont il eut deux filles, Aimée, née en 1934 et Paulette en 1943. Il était domicilié à Saint-Jean-de-Maurienne.
Il entra aux chemins de fer en novembre 1930 et exerçait sous l’occupation la fonction de manœuvre à Modane (Savoie).
Le 5 septembre 1944 en rentrant de son travail, il fut arrêté par les soldats allemands avec neuf autres personnes, parmi lesquelles deux membres de sa famille, au hameau de Bois-Dessous (commune du Thyl) dans l’après-midi du 5 septembre 1944 en représailles d’une attaque du maquis. Ils furent emmenés au hameau du Pont de la Denise, à Orelle (Savoie) et regroupés dans la cour de l’école. Alors que les prisonniers étaient rassemblés dans la cour, où se trouvait un canon de 105, l’artillerie française du Fort du Télégraphe prit pour cible l’école. Les femmes et les enfants purent se cacher dans les caves mais les 16 hommes furent contraints de rester à découvert. Au moins un obus toucha la cour tuant 9 hommes et faisant 5 blessés graves. Il n’est pas certain qu’il n’avaient pas déjà été exécutés auparavant.
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès le 20 août 1945 et le titre d’Interné politique en 1953.
Son nom figure sur la plaque commémorative 1939-1945, à Orelle et une stèle à la mémoire des victimes se trouve dans la cour de l’ancienne école de La Denise.(Savoie).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226596, notice BARD Marcel par Jean-Louis Ponnavoy, Michel Aguettaz, version mise en ligne le 24 avril 2020, dernière modification le 11 août 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy, Michel Aguettaz

SOURCES : dossier AVCC Caen AC 21 P 309198 (nc).— Guillaume Quesnée et Thomas Fontaine dans Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF, Paris 2017.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément