GIRAUD François, Auguste [pseudonyme dans la résistance : Michel]

Par Eric Panthou

Né le 29 avril 1918 à Rosières (Haute-Loire), disparu, supposé exécuté sommairement par les FTP le 27 novembre 1944 possiblement au Puy-en-Velay (Haute-Loire) ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Fils de Pierre, cultivateur, et de Marie, née Touzel, sans profession, François Giraud fut déclaré Pupille de la Nation par jugement du tribunal civil du Puy en date du 19 décembre 1918. Il épousa Marie Chanal le 24 juin 1942 à Rosières.

François Giraud, alias Michel, était sous-lieutenant, membre d’un groupe FTP en garnison du Puy-en-Velay (Haute-Loire) au moment de la Libération. Le 9 novembre 1944, des incidents éclatèrent entre FTP et gardiens de la paix. Le lendemain, au cours de la nuit, cinquante FTP contrôlés par Giraud et un autre de leurs officiers attaquèrent en représailles le commissariat de police. Celui-ci fut mis à sac, les gardiens de la paix n’opposant aucune résistance. L’enquête dédouana Giraud qui visiblement avait joué un rôle modérateur. Mais le 27 novembre, il fut convoqué au bureau de l’état-major des FTP Maison Fontanille. Là, il fut reçu par deux de ses supérieurs en compagnie desquels on le vit sortir vers 11 heures. Depuis ce jour, il disparut. Son corps ne fut jamais retrouvé.

L’arrestation en 1949 d’un des deux officiers FTP devant lesquelles avait comparu François Giraud ne permit pas d’éclaircir ce mystère.

Par jugement sur requête du tribunal civil du Puy-en-Velay, en date du 2 mai 1958, il a été déclaré décédé.

Son nom n’apparaît sur aucun monument commémoratif selon le site Mélorialgenweb.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226616, notice GIRAUD François, Auguste [pseudonyme dans la résistance : Michel] par Eric Panthou, version mise en ligne le 25 avril 2020, dernière modification le 3 mai 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 195186, dossier François Giraud (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 257927, dossier François Giraud (nc). — Philippe Bourdrel, L’épuration sauvage, 1944-1945, Le Grand livre du Mois, 2002, p. 348-349. — État-civil Rosières.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément