PIALAT Maurice, Jules [pseudonyme dans la résistance : Julot]

Par Eric Panthou

Né le 4 mars 1920 à Auzelles (Puy-de-Dôme), mort accidentellement en mission le 28 septembre 1944 à Thiers (Puy-de-Dôme) ; cultivateur ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Fils d’Eugène François Pialat, 35 ans, cultivateur, et de Marie Joséphine Octavie Eugénie Coupat, 29 ans, sans profession, Maurice Pialat était cultivateur, domiciliè à Sugères (Puy-de-Dôme). Il était célibataire. Il rejoignit la Résistance à une date qu’on ignore. Il devint adjudant chez les FFI.

Il est mort accidentellement en service à Thiers (Puy-de-Dôme, 42 rue Marcel chabot, le 28 septembre 1944.

Son nom figure sur le Monument aux Morts d’Auzelles, sur une plaque commémorative de cette commune et sur le Monument aux Morts de Sugères.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226628, notice PIALAT Maurice, Jules [pseudonyme dans la résistance : Julot] par Eric Panthou, version mise en ligne le 3 mai 2021, dernière modification le 3 mai 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 131105, dossier Maurice Pialat (nc). — SHD Vincennes, GR 16 P 474712, dossier Maurice Pialat (nc). — Mémoire des Hommes. — Mémorialgenweb. — État civil Thiers et Auzelles.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément