BOURSIER Francis, Louis

Par Daniel Heudré

Né le 28 février 1912 à Louvigné-du-Désert (Ille-et-Vilaine), mort en action le 6 août 1944 à Pipriac (Ille-et-Vilaine) ; résistant ; membre des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Le samedi 29 avril 1944, Francis Boursier participa à la libération de la prison de Vitré, sous le commandement de Louis Pétri. A l’aide d’échelles et d’armes, après la relève des gendarmes, les assaillants déclenchèrent l’attaque. Francis Boursier, vêtu d’une tenue de gendarme, devait, au besoin, donner le change, mais l’opération réussit et permit à une cinquantaine de prisonniers d’être libérés.

Le 3 août 1944, vers 15h, des troupes américaines traversèrent le bourg de Pipriac, un groupe de FFI devait protéger l’aile de ces troupes sur la route de Saint-Séglin. Aussitôt les résistants se trouvèrent en contact avec des troupes allemandes disséminées dans les champs, derrière des gerbes de blé. Le combat était disproportionné avec une nette supériorité en nombre et en armement de l’ennemi, vite renforcé par l’arrivée d’un détachement allemand. Les FFI se replièrent dans le bourg, mais Francis Boursier devait trouver la mort ainsi que ses camarades Robert Vuillemin et Fernand Huré, dans un combat inégal.

Leurs corps furent déposés à la mairie de Pipriac. Francis Boursier fut inhumé le 5 août 1944 au cimetière de Pipriac. Son corps sera rapatrié au cimetière de Louvigné-du-Désert. Il obtint la mention "Mort pour la France". Une plaque souvenir sur un menhir à la Croix du Rosais, en Pipriac, porte son nom.
Il fut homologué comme militaire FTP, FFI. Il a été décoré de la médaille de la Résistance par décret du 15 octobre 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226646, notice BOURSIER Francis, Louis par Daniel Heudré, version mise en ligne le 26 avril 2020, dernière modification le 10 janvier 2022.

Par Daniel Heudré

SOURCES : Récits de MM. de Bonneville, Riguidel et Chotard, août 1944.— Souvenir Français de Pipriac-Commandant Pétri, Les hommes du maquis.— Blog d’Ange Prioul, hommage à un parent, 2011. — AVCC, Caen, AC 21 P 31320. — SHD, Vincennes, GR 16 P 83581.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément