GUERIN Henri, Joseph

Par Michel Thébault

Né le 22 octobre 1892 à La Celle-Saint-Avant (Indre-et-Loire), massacré le 25 août 1944 à Maillé (Indre-et-Loire) ; cultivateur ; victime civile.

Henri Guérin était le fils de Pierre Guérin, âgé de 40 ans à sa naissance, propriétaire et de Marie Ouvrard âgée de 29 ans, ménagère. Lors de sa conscription en 1912, il était cultivateur à Nouâtre (Indre-et-Loire) avec ses parents. Incorporé en octobre 1913 au 6ème Régiment du Génie d’Angers (Maine-et-Loire), il fut dans la continuité mobilisé en août 1914. Il fut fait prisonnier le 23 août 1914 à Bièvre (province de Namur, Belgique) lors de la bataille des frontières, dans le secteur des Ardennes. Il fut interné dans un camp de prisonniers à Ingolstadt en Bavière. Rapatrié à la fin de la guerre, il ne fut démobilisé que le 29 août 1919 après pratiquement six ans d’absence. Il se maria le 15 novembre 1919 à Maillé avec Désirée, Maria Vincent (née à Maillé le 29 mai 1896) et fille d’Alexandre Vincent et Désirée Gatillon, cultivateurs à Maillé. Ils eurent un fils Arsène né en 1922. Pendant les années 20 et le début des années 30, Henri Guérin exploitait avec ses beaux-parents au lieu-dit La Babinière, une exploitation agricole. Au recensement de 1936, ses beaux-parents s’étant installés au bourg, Henri Guérin et sa famille demeurait toujours à La Babinière.

Il fut victime avec ses beaux-parents Alexandre Vincent et Désirée Gatillon du massacre de Maillé. Le 25 août, dès neuf heures du matin le village fut cerné par les troupes allemandes. Le massacre commença dans les champs, les jardins, les maisons et jusque dans les caves. Sur les 500 habitants que comptait Maillé, il y eut 124 victimes.

Il obtint la mention mort pour la France et son nom est inscrit sur le monument commémoratif dressé dans le cimetière de Maillé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226706, notice GUERIN Henri, Joseph par Michel Thébault, version mise en ligne le 27 avril 2020, dernière modification le 27 avril 2020.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Indre-et-Loire (état civil, registre matricule, recensements) — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément