DHENAIN Henri, dit GINGUETTE

Par Yves Le Maner

Né le 11 février 1898 à Escaudain (Nord), mort le 16 octobre 1966 à Hornaing (Nord) ; ouvrier mineur ; syndicaliste et militant communiste du Nord.

Ouvrier mineur depuis sa sortie de l’école primaire, Henri Dhenain endura de pénibles privations pendant l’occupation allemande de 1914-1918.
Après avoir adhéré au Parti communiste dès 1921, il mena une intense propagande au niveau local en tant que secrétaire de la cellule d’Escaudain (Nord) qui ne regroupait qu’une dizaine d’adhérents. Il conserva cette responsabilité jusqu’en 1939. Malgré les difficultés de l’existence quotidienne (il était père d’une nombreuse famille), Henri Dhenain organisa de multiples réunions syndicales à Escaudain et s’attaqua notamment à Eugène Rossy, secrétaire du syndicat confédéré des mineurs d’Anzin. Malgré cette opposition personnelle, les sections CGT et CGTU menèrent une action commune en 1926, pour obtenir la réintégration de Dhenain, licencié pour fait de grève. Après avoir essuyé deux échecs en 1922 et 1926, il fut élu délégué mineur de la fosse Thiers en 1932 et réélu en 1935. Cette même année, il devint gérant de La Voix du Mineur, organe du syndicat CGT réunifié des mineurs du Nord.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, il participa à la grève des mineurs de juin 1941. Arrêté comme otage en septembre de la même année, il fut interné à la citadelle de Doullens (Somme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22671, notice DHENAIN Henri, dit GINGUETTE par Yves Le Maner, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 25 octobre 2008.

Par Yves Le Maner

SOURCES : Arch. Nat. F7/13129. — Arch. Dép. Nord, M 154/191. — H. Ieria, mémoire de maîtrise, Lille III, 1974, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément