CHEVALIER Maurice, Noël

Par Jean Belin

Né le 15 décembre 1932 à Talant (Côte-d’Or), mort le 18 novembre 1979 à Agey (Côte-d’Or) ; ouvrier métallurgiste ; syndicaliste CGT de la Côte-d’Or et militant communiste ; conseiller prud’hommes de Dijon

Fils d’Auguste Claude Chevalier, employé de la Cie de chemin de fer, et de Marie-Louise Bel, apprenti à l’usine Terrot à Dijon après la fin de sa scolarité en 1947, puis agent de fabrication, Maurice Chevalier prit sa carte à la CGT et au PCF en 1956. Il fut élu délégué du personnel et du comité d’entreprise (CE) des deux sites dijonnais. Frappé par un très grave accident, il reprit son activité à l’usine avec un lourd handicap et continua de militer dans sa section d’entreprise et dans le syndicat CGT des métaux de Dijon aux côtés de Louis Jorrot et de Jacques Chapotet. Il fut élu conseiller prud’hommes à Dijon sur une liste présentée par la CGT à plusieurs reprises et fut candidat aux élections de conseillers prud’hommes l’année de son décès. Il se maria le 27 septembre 1958 à Agey avec Marguerite Jeanne Denuit. Ses obsèques civiles eurent lieu au cimetière d’Agey en Côte-d’Or où il était domicilié.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226711, notice CHEVALIER Maurice, Noël par Jean Belin, version mise en ligne le 28 avril 2020, dernière modification le 28 avril 2020.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. IHS CGT 21, fonds de l’UD et du syndicat des métaux. — Arch. Dép. de Côte-d’Or, état civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément