BOULAK Jean, Henri, René

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 3 avril 1922 à Lomont (Haute-Saône), mort le 28 novembre 1943 à Lure (Haute-Saône) des suites de blessures en mission le 27 à Moffans ; agriculteur ; résistant des Francs-tireurs et partisans (FTPF) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Jean Boulak était le fils de Michel, d’origine russe et naturalisé français, cultivateur et de Augustine Chagnot, cultivatrice. Il était célibataire et domicilié à Lomont où il exerçait le métier d’agriculteur. Il était l’aîné de trois garçons.
Il entra dans la Résistance le 1er avril 1943 au groupe des Francs-tireurs et partisans français (FTPF) de la compagnie Valmy. Il eut les deux jambes brisées en service commandé au cours d’une mission de sabotage de la ligne à haute tension de Kembs, près de Moffans (Haute-Saône). Il fut évacué sur l’hôpital de Lure ou il décéda des suites de ses blessures le 28 novembre 1943, à neuf heures.
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 22 octobre 1947 et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers SHD GR 16 P 79402 et AC 21 P 29839 (nc).
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon (Doubs), sur le monument aux morts, à Lomont et le Mémorial de la Résistance, à Vesoul (Haute-Saône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226751, notice BOULAK Jean, Henri, René par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 28 avril 2020, dernière modification le 25 mai 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— Recensements de population commune de Lomont années 1926 à 1936.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément