D’HONDT Jacques

Par Jacques Girault

Né le 17 avril 1920 à Saint-Symphorien-Tours (Indre-et-Loire), mort le 10 février 2012 à Paris (VIIe arr.) ; professeur d’université à Poitiers (Vienne) ; spécialiste de la philosophie d’Hegel, militant communiste.

Fils d’un décorateur et d’une institutrice, Jacques D’Hondt, élève du lycée de Tours puis pensionnaire en Khâgne au lycée de Poitiers (Vienne) de 1938 jusqu’en juillet 1940, licencié en philosophie à la faculté des lettres de Poitiers, fut nommé en octobre 1941 délégué rectoral pour enseigner la philosophie au collège de Chinon (Indre-et-Loire). Membre du Parti communiste français depuis le début de ses études, très actif dans les années 1940-1941, il ralentit son activité clandestine après une perquisition et un interrogatoire par la police en septembre 1941. Affilié à un groupe de communistes clandestins, il échappa, à la différence de cinq de ses camarades qui furent fusillés en mai 1942, à la répression et put terminer son diplôme d’études supérieures consacré à Spinoza. Il se maria en mai 1942 à Chinon avec Hélène Bouloux, fille de l’instituteur communiste Alphonse Bouloux*.
Après avoir soutenu sa thèse de doctorat d’État sur la philosophie d’Hegel, Jacques D’Hondt devint professeur de philosophie à la faculté des lettres de Poitiers. Il fonda en 1969 puis dirigea jusqu’en 1975 le Centre de recherches et de documentation sur Hegel et Marx, animant un séminaire de recherches fort renommé jusqu’en 1981. Il présida la Société française de philosophie de 1982 à 1995 puis l’Association des sociétés de philosophie de langue française de 1988 à 1996.
Jacques D’Hondt participait peu à la vie du groupe des intellectuels communistes de la Vienne. Il quitta le PCF à la fin des années 1970
Son œuvre considérable (ouvrages, directions d’ouvrages collectifs, articles de revues, conférences) avait une renommée internationale soulignée à maintes reprises. Ses élèves et ses collègues lui offrirent un volume d’hommage en 1999 sous le titre La Philosophie saisie par l’histoire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22678, notice D'HONDT Jacques par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 8 juin 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Nombreux sites Internet français et étrangers. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément