HUE Joseph

Par Daniel Heudré

Né le 3 octobre 1900 à Cuguen (Ille-et-Vilaine), mort des suites de ses blessures le 7 juillet 1944 à Broualan (Ille-et-Vilaine) ; forgeron ; résistant FTP.

Fils de Jean, Marie, François, Joseph Hue, cultivateur et de Marie, Rose Petit, cultivatrice, résidant à Cuguen, canton de Combourg, Joseph Hue fut forgeron mécanicien à Broualan, commune voisine de Guguen.

Il participa avec Pierre Jouan, membre du commandement des FTPF pour la région malouine, à l’organisation du maquis de Broualan. Il assura le transport d’armes ainsi que l’hébergement.

Le 7 juillet 1944, alors qu’il sortait de chez lui pour se rendre à la forge, ne se doutant de rien, il tomba sur deux miliciens et fut sommé de mettre les mains en l’air. Ils pensèrent sans doute qu’il était armé. Ayant des problèmes d’audition, il ne s’exécuta pas. Un tir claqua aussitôt et Joseph Hue tomba à terre. Il fut transporté à l’hôpital de Combourg mais mourut le 10 juillet 1944.

Ce fut, avec Jean Lebois, boucher et sa sœur, Hélène Lebois, la troisième victime, artisans commerçants, victimes innocentes de la fébrilité des miliciens, chez eux ou à proximité de leur maison.



Broualan, Saint-Rémy-du-Plain, (Ille-et-Vilaine) 7 juillet 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226795, notice HUE Joseph par Daniel Heudré, version mise en ligne le 28 avril 2020, dernière modification le 23 août 2021.

Par Daniel Heudré

SOURCES : AVCC, Caen, 21P 356362 (nc). — État civil de Cuguen.— René Brune, Broualan, Editions Danclau, s.d.— Mémoire des Hommes (pas de dossier résistant).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément