FABRE Pierre, Maurice [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 30 novembre 1864 à Paris (IVe arr.), mort le 12 septembre 1953 à Plaisir (Yvelines) ; ciseleur ; anarchiste parisien.

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

Le 9 août 1890, Pierre Fabre se maria à la mairie du IIIe arrondissement de Paris avec Élisa Guyet, plumassière. Il était domicilié chez sa mère 17 rue Chanvinesse.
Le 19 février 1893, il participait à une soirée familiale, organisée par les anarchistes, 124 rue Oberkampf, salle Dumont.
Le 4 juillet 1893, vers 17h 30, des anarchistes, parmi lesquels se trouvaient Chauvière, Georges Renard, Brunck, Maurice Fabre, au cours de la manifestation étudiante du boulevard Saint-Michel et place Saint-Germain, contribuaient à renverser nombre de véhicules pour construire des barricades. Ils se rendaient sur la proposition de Brunet, chez l’armurier rue de Rennes, pour le dévaliser.
Le 20 juillet 1893, l’indicateur Z. 10 notait que Fabre qui travaillait avec Loiselier, 13 rue Dussoubs, avait un atelier 25 rue de l’Orillon où il travaillait avec le « Petit Louis »
Le 15 mars 1894, son domicile 1 rue Nys était perquisitionné. Il était arrêté, interrogée par M. Fédée, officier de Paix à la Préfecture de police et conduit au Dépôt. Sa notice individuelle était envoyée au juge d’instruction le 3 avril. Il était libéré le 21 avril.
Son dossier à la Préfecture de police portait le n°328.148.
Le 31 décembre 1896, Pierre Fabre était inscrit sur la liste récapitulative des anarchistes, son adresse était au 12 rue Grenier Saint-Lazare (avril 1895). En 1911, il était noté disparu.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226805, notice FABRE Pierre, Maurice [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 28 avril 2020, dernière modification le 29 avril 2020.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

SOURCES : Archives de la Préfecture de police Ba 78, 1500. — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine. — Archives de Paris. — État civil — Le Peuple français, 16 mars 1894.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément