SEILLIER Lucien, Pierre

Par Philippe Lecler, Dominique Tantin

Né le 26 juillet 1909 à Belfort (Territoire de Belfort), massacré le 4 septembre 1944 à Lumes (Ardennes) ; cheminot ; victime civile.

Lucien Seillier était le fils de Pierre Marie, mouleur, alors âgé de 38 ans, et de son épouse Philiberte Marguerite Martin, sans profession, âgée de 22 ans. Ses parents étaient domiciliés au 4 place de la Grande Fontaine à Belfort.
En juillet 1937, Lucien Sellier entra à la Compagnie de l’Est. Un an plus tard, il était affilié à la caisse de prévoyance et de retraite de la SNCF comme aide-distributeur à l’entretien de Lumes où il résidait au 1, cité du Maroc, avec son épouse et leurs deux enfants.
Le 4 septembre 194, alors qu’il se rendait à son travail en empruntant à bicyclette le tunnel du triage de Lumes, il fut victime de tirs allemands. Son corps fut retrouvé le lendemain. Son nom figure sur la plaque commémorative en gare de Nouvion-sur-Meuse (Ardennes).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226838, notice SEILLIER Lucien, Pierre par Philippe Lecler, Dominique Tantin, version mise en ligne le 29 avril 2020, dernière modification le 8 avril 2021.

Par Philippe Lecler, Dominique Tantin

SOURCES : Mémorial des cheminots victimes de la répression 1940-1945, Perrin/SNCF, 2017, Thomas Fontaine (dir.), p. 1625. — Acte de naissance (Arch. Dép. du Territoire de Belfort en ligne).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément