MÉLIAT Francis Alexandre

Par Jean-Marie Guillon

Né le 2 mars 1921 à Lyon, IIe ar. (Rhône), mort le 7 septembre 1944 à L’Argentière-La Bessée (Hautes-Alpes) ; monteur électricien ; Armée secrète (AS)-Forces françaises de l’intérieur (FFI).

L’Argentière-La Bessée, 70e anniversaire de la Libération, 9- septembre 2014
L’Argentière-La Bessée, 70e anniversaire de la Libération, 9- septembre 2014
jgiraud.typepad.fr

Francis Méliat était monteur électricien à la compagnie Alais, Froges et Camargue. Engagé dans les FFI de L’Argentière (secteur F-Briançonnais), il fut grièvement blessé le 5 septembre 1944 sur les remparts de la porte d’Embrun, alors que FFI et tirailleurs marocains engageaient la reprise de Briançon (Hautes-Alpes) que l’armée allemande avait réoccupée le 29 août.
Il reçut la mention « Mort pour la France ». Une plaque rappelle sa mémoire porte du Jardin du Gouverneur à Briançon. Son nom figure sur le monument aux morts de L’Argentière. Le 9 septembre 2014, pour le 70e anniversaire de la libération de Briançon, fut dévoilé par les autorités locales un étendard à son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226901, notice MÉLIAT Francis Alexandre par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 10 mai 2020, dernière modification le 7 septembre 2020.

Par Jean-Marie Guillon

L'Argentière-La Bessée, 70e anniversaire de la Libération, 9- septembre 2014
L’Argentière-La Bessée, 70e anniversaire de la Libération, 9- septembre 2014
jgiraud.typepad.fr

SOURCE : SHD, Vincennes, 16 P 409473 (nc) et jgiraud.typepad.fr. ⎯ Comité d‘histoire de l’Occupation et de la Libération de la France, Hautes-Alpes, Renseignements d’opérations, sd, dactylog., p. 41. ⎯ École Saint-Blaise Briançon, « Briançon été 1944. Parcours de découverte historique. »

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément