BURAIS Henri, Victorin

Par Jean-Luc Marquer

Né le 20 novembre 1924 à Cheval-Blanc (Vaucluse), sommairement exécuté le 30 juillet 1944 à Lans (aujourd’hui Lans-en-Vercors, Isère) ; sans profession connue ; résistant de l’Armée secrète, homologué Forces françaises de l’Intérieur et interné résistant

Stèle commémorative, Lans-en-Vercors
Stèle commémorative, Lans-en-Vercors
Source : Geneanet, licence CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons .

Henri, Victorin Burais était le fils de Léon, Auguste, cultivateur et de Marthe Borel.
Célibataire, il habitait à Avignon (Vaucluse).
Il s’engagea dans la résistance et rejoignit le maquis du Vercors, secteur 8 de l’AS-Isère.
Le 30 juillet 1944, une patrouille intercepta à proximité du hameau des Blancs, commune de Lans (aujourd’hui Lans-en-Vercors, Isère), « quatre jeunes du maquis qui tentaient de regagner Grenoble », probablement issus de la Compagnie Chabal du 6ème Bataillon de Chasseurs Alpins reconstitué : Henri Burais, Albert Desaire et son frère Émile Desaire et René Ricou.
Malgré l’intervention « pressante de M. le curé de Lans, ces jeunes furent fusillés à 17 heures près du hameau des Vernes ». L’abbé Gallard assista impuissant à l’assassinat : « Un peloton leur envoya une salve de balles de mitraillettes. Tous tombèrent et l’officier allemand les acheva à coup de revolver un à un. ». Avant ce nouveau crime de guerre, l’abbé avait pu recueillir leurs confessions. Bravant les ordres pressants de l’officier allemand, il parvint à obtenir que les quatre hommes puissent « ...écrire une lettre d’adieu à leurs parents. En partant, celles-ci furent prises par les sentinelles ... et mises à la poste, non timbrées, le lendemain matin. Les familles furent ainsi averties du décès ».
Aucun acte de décès n’ayant été rédigé, c’est par un jugement du tribunal civil de Grenoble du 3 janvier 1945 que celui d’Henri Burais fut établi.
Henri Burais obtint la mention "Mort pour la France" et fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur, et interné résistant.
Son nom figure sur le monument commémoratif érigé à Lans (avec une erreur sur la date), sur la station 13 du Chemin de Croix qui part de l’Essarton jusqu’à Valchevrière en passant par Bois Barbu, départementale D215C à Villard-de-Lans (Isère) et sur la plaque commémorative aux militaires et civils d’Avignon morts pour la France de 1939 à 1960 apposée dans le péristyle de la mairie d’Avignon.


Voir : Lans


Notice provisoire

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226945, notice BURAIS Henri, Victorin par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 14 mai 2020, dernière modification le 24 avril 2021.

Par Jean-Luc Marquer

Stèle commémorative, Lans-en-Vercors
Stèle commémorative, Lans-en-Vercors
Source : Geneanet, licence CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons .
Stèle commémorative, Lans-en-Vercors, détail
Stèle commémorative, Lans-en-Vercors, détail

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 97311 (à consulter) ; GR 19 P 38/16 — AVCC Caen, AC 21 P 35864 et AC 21 P 733428 (à consulter) — Mémorial GenWeb — Travaux de Julien Guillon : Musée de la Résistance en ligne — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément