ZINDER Édgard, Pierre [pseudonyme dans la résistance : l’Ancien]

Par Eric Panthou

Né le 19 février 1918 à Randan (Puy-de-Dôme), exécuté sommairement par la Milice le 4 mars 1944 à Riom (Puy-de-Dôme) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Édgard Zinder est le fils du pasteur et missionnaire évangéliste suisse René Zinder. Ce dernier s’était installé depuis 1911 à Beauregard-l’Évêque (Puy-de-Dôme) avant de sa baser à Randan au moment de la première guerre mondiale puis Puy-Guillaume (Puy-de-Dôme) et à Clermont-Ferrand en 1931. A l’aide de sa femme Rachel Wurlod, il menait sa mission évangélique dans les environs, notamment à Vichy (Allier) et Orléat (Puy-de-Dôme).
Après avoir été mobilisé en 1939, Edgard Zinder fut cantonné à Clermont-Ferrand en 1940 avant d’habiter 28 avenue de Châtel-Guyon, à Riom (Puy-de-Dôme). C’est aussi dans cette commune que son père s’était installé. Édgard rejoignit à une date inconnue les FFI sous le nom de l’Ancien.
Lors d’une rafle entrainant l’arrestation de quarante personnes à Riom, il a été exécuté sommairement dans cette commune le 4 mars 1944 par les miliciens Carrière et Monnet, après son arrestation, et sans aucun motif comme le dénonce Le MUR d’Auvergne , journal clandestin, en avril 1944. Gilles Lévy signale cet événement mais donne comme nom de la victime, Olga Zender.

Il a été reconnu Mort pour la France, homologué FFI.

Son nom figure sur le Monument aux Morts du jardin public de Riom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227102, notice ZINDER Édgard, Pierre [pseudonyme dans la résistance : l'Ancien] par Eric Panthou, version mise en ligne le 3 mai 2020, dernière modification le 6 septembre 2020.

Par Eric Panthou

SOURCES : SHD Vincennes GR 16 P 607555, dossier Édgard Zinder (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 694720, dossier Édgard Zinder (nc). — Arch. Dép. Puy-de-Dôme, 908 W 496 : liste des fusillés, des massacrés dans la région du Puy-de-Dôme, 1er mars 1945. — Le Mur d’Auvergne, n°3, avril 1944. — Sylvain Aharonian, Les “ frères larges ” en France métropolitaine : socio-histoire d’un mouvement évangélique de 1850 à 2010, École pratique des hautes études, PARIS, 2016, consultable sur HAL. — Mémoire des Hommes. — Mémorialgenweb. — État-civil Randan.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément