Somme-Tourbe (Marne), 28 août 1944

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Dans le cimetière de Somme-Tourbe
Dans le cimetière de Somme-Tourbe

Le 28 août 1944, une unité de la Wehrmacht cantonnée dans la ville toute proche de Sainte-Ménehould (Marne) a investi le village de Somme-Tourbe (Marne).

Vers 21 heures 30, les soldats allemands incendièrent la ferme de René Laloua qui fut tué par un tir de mitraillette dans la cour de sa ferme alors qu’il tentait d’aller libérer son bétail pris au piège des flammes.

Un peu plus tard vers 21 heures 45, ils ont abattu un autre habitant de Somme-Tourbe, le garde-barrière Georges Ponsart.

Avant de se retirer, ils ont raflé une quinzaine de civils, parmi lesquels se trouvaient le maire de Somme-Tourbe, Monsieur Noizet, ainsi que les deux fils de René Laloua, Roger Laloua et son jeune frère Jean, qui furent entassés dans un camion et emmenés à Sainte-Ménehould.

Dans la nuit du 28 au 29 août 1944, les civils raflés à Somme-Tourbe furent alignés le long d’un mur à la lueur d’une lampe-torche et quatre d’entre eux furent sortis du rang et désignés de façon arbitraire pour être exécutés : Jean Laloua, Roger Laloua, Serge Dida et Marcel Gobillard. Le maire de Somme-Tourbe s’interposa pour demander que le plus jeune des frères Laloua soit épargné, et reçut un coup de crosse. Jean Laloua fut repoussé le long du mur. Un autre civil, Alfred Rifflard, réfractaire au service du travail obligatoire (STO) originaire de Saint-Gilles (Marne) et hébergé dans une famille de Somme-Tourbe, fut sorti du rang à sa place.
Les quatre civils furent emmenés au lieu-dit Le Texas situé sur la route de Moiremont à la sortie de Sainte-Ménehould. Alors qu’ils avançaient deux par deux vers le lieu d’exécution, Alfred Rifflard parvint à s’échapper. Serge Dida, Marcel Gobillard et Roger Laloua furent exécutés sommairement vers quatre heures du matin et achevés d’une balle dans la tête.

Les noms des habitants de Somme-Tourbe exécutés les 28 et 29 août 1944 sont gravés sur un monument qui se dresse dans le cimetière communal :

« À nos martyrs
- René Laloua
- Georges Ponsart
- Roger Laloua
- Marcel Gobillard
- Serge Dida
fusillés
par les Allemands
les
28 et 29 août
1944 »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227180, notice Somme-Tourbe (Marne), 28 août 1944 par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 4 mai 2020, dernière modification le 28 mai 2021.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Dans le cimetière de Somme-Tourbe
Dans le cimetière de Somme-Tourbe
Sur le monument des fusillés à Somme-Tourbe
Sur le monument des fusillés à Somme-Tourbe
SOURCE : 
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : Arch. Dép. Marne, M 4774, Fusillés ou exécutés par les Allemands. – François Duboisy, " Le rescapé du Texas ", Le Petit Journal de Sainte-Ménehould et ses voisins d’Argonne, n° 26, janvier 2005. – Étienne Baillon, " La libération de Sainte-Ménehould ", in La Résistance en Champagne et dans les Ardennes, récits présentés par le colonel Rémy, tome 2, éditions Famot, Genève, 1975. – Témoignage de Jean Laloua recueilli en 2008. – Mémorial GenWeb. – État civil, Somme-Tourbe (actes de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément