LE FÉVRE Edmond, Louis

Par Jean-Jacques Doré

Né le 22 décembre 1878 au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; chaudronnier ; trésorier adjoint de l’Union locale CGT du Havre en 1910 et 1911.

Fils d’un maître boulanger, Edmond Le Fèvre était chaudronnier lorsqu’il effectua son service militaire dans un régiment de dragons du 27 août 1900 au 21 septembre 1902. Membre du bureau de la section chaudronnerie du syndicat CGT des Métaux du Havre dirigé par Jules Buray en 1909, il intégra le bureau de l’Union locale du Havre en 1910 comme trésorier adjoint. Lui étaient associés Cornille Geeroms (secrétaire), Ernest Lécaudé (secrétaire adjoint) et Louis Labay (trésorier). L’union comptait alors 20 syndicats, 16 sections et 12 000 adhérents.

Il démissionna en 1911 lorsqu’il quitta Le Havre pour Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) où il se maria le 20 mai suivant avec Ernestine Legouteux.

En 1909, il habitait 31 rue Jules Masurier au Havre et en 1912 1 rue Duguay-Trouin à Rouen. Mobilisé dans un escadron du train du 7 août 1914 au 31 janvier 1919, il se "retira" à Rouen où il ne milita plus.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227185, notice LE FÉVRE Edmond, Louis par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 1er juin 2020, dernière modification le 28 avril 2022.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. Seine-Maritime 10 MP 1405. — État civil, Matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément