VACHAUD Augustin

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 8 juillet 1903 à Lhuis (Ain), mort en action le 2 septembre 1944 à Meximieux (Ain) ; résistant de l’armée secrète (AS) et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Augustin Vachaud était le fils de Jacques Emmanuel, serrurier et de Françoise Fanny Tétaz, ménagère. Il se maria le 5 août 1924 à Genay avec Claudine Antoinette Garin.
Il entra dans la Résistance au camp Didier, basé dans la forêt du Noyer, près de Mionnay (Ain) qui composait le maquis du Secteur IV de l’armée secrète (AS) du Rhône. Le camp comptait 800 maquisards en août 1944 et reçut le 27 août 1944 l’ordre d’attaquer le camp de La Valbonne dans l’Ain, près de Lyon qui était occupé par les Allemands, afin de préparer l’arrivée des alliés et la prise de Meximieux qui s’annonçait. Augustin Vachaud fut tué le 2 septembre 1944 à Meximieux (Ain).
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite le 2 août 1945 sur l’acte de déc-s et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) dossiers GR 16 P 581584 et AC 21 P 157395 (non consultés). Il reçut la Médaille de la Résistance à titre posthume par décret du 18 janvier 1968 (JO du 2/02/1968).
Son nom figure sur la stèle commémorative du camp Didier, érigée au bord de la RN 83 au lieu-dit "Le Poussey", à Mionnay (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227227, notice VACHAUD Augustin par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 5 mai 2020, dernière modification le 4 juillet 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémoire des Hommes.— Wikipédia, Camp Didier.— Mémorial Genweb.— État civil (actes de naissance et décès)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément