PACAUD Marcel, Antoine, Lucien

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 17 mars 1926 à Albertville (Savoie), exécuté sommairement le 10 juin 1944 à Marsonnas (Ain) ; enfant de troupe ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI),

Marcel Pacaud était le fils de Henri Louis, militaire et de Marie Philomène Lucie Desmaris, cultivatrice. Cinquième d’une fratrie de sept enfants et orphelin de père, il vint vivre avec sa famille à Malafretaz, près de ses grands-parents. À 14 ans, en 1940, il devint élève à l’école militaire des enfants de troupe d’Autun, qui se replia après la débacle à Niort puis Montauban et enfin au camp de Thol, à Neuville-sur-Ain. Il entra alors dans la résistance sur le secteur C7 de Montrevel (Ain). Il rejoignit son groupe à Confrançon pour ériger un barrage. Le 10 juin 1944, il était posté au croisement de La Léchère avec un autre résistant Georges Jacquier et croyant avoir affaire à l’arrivée de leurs camarades, ils furent surpris par un convoi allemand venu constater les dégâts subis par leur camp de surveillance aérienne attaqué par la Résistance le 8 juin. En représailles, ils furent sauvagement assassinés sur place au lieu-dit-La Léchère, à Marsonnas (Ain) à 17 heures.
L’acte de décès fut dressé le 11juin sur la déclaration d’Auguste Breuillon, 39 ans, gendarme à Montrevel.
Il obtint la mention « Mort pour la France » inscrite sur l’acte de décès le 18 août 1945 et fut homologué au grade de sergent des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers GR 16 P 453657 et AC 21 P 123479 (non consultés).
Son nom figure sur le monument commémoratif des enfants de troupe, à Clavières (Cantal) et sur le monument à la mémoire des victimes de la Résistance du secteur C7 au carrefour de La Léchère, à Marsonnas (Ain).
Une salle de la cité administrative de Montrevel porte son nom depuis le 8 mai 2019.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227262, notice PACAUD Marcel, Antoine, Lucien par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 7 mai 2020, dernière modification le 7 mai 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Le Progrès de l’Ain, 8 mai 2019 Cérémonie du 8-Mai : l’hommage à un résistant.— Maquis de l’Ain et du Haut-Jura trombinoscope.— Mémoire de la Guerre 1939-1945 Le monument aux morts de La Léchère.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément