TREILLOU René, Albert

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 23 février 1914 à Liévin (Pas-de-Calais), exécuté sommairement le 27 août 1944 à Saint-Prix (Saône-et-Loire) ; ingénieur des mines ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

René Treillou était le fils de parents dont les noms ne sont pas indiqués à l’acte de décès. Il était marié avec Monique Lucie Polès. Sur certains sites, il est déclaré à tort né à Léon dans les Landes.
Élève de l’E.N.S. (École nationale supérieure des Mines) de Saint-Étienne, il en sortit ingénieur dans la promotion 1936. Il travailla aux houillères du bassin minier de Saône-et-Loire.
Il entra dans la Résistance avec l’alias de "Capitaine Georges" au maquis de la Grande Verrière, à Saint -Martin-de-Salencey (Saône-et-Loire). Le maquis crée par les ingénieurs des houillères le 10 juin 1944 forma en juillet 1944 le 2e bataillon du Charollais dont René Treillou commanda la 2e compagnie.
Il fut blessé dans une embuscade le 27 août 1944 au lieu-dit Le Pommoy, à Roussillon-en-Morvan (Saône-et-Loire). Contraint de se retirer sur la commune de Saint-Prix, il y fut achevé à 17 heures par les Allemands au lieu-dit "La Goulotte".
Il fut inhumé le 28 août au camp Maurice à La Goulotte (Saône-et-Loire).
L’acte de décès fut dressé le 23 décembre 1944 sur renseignements fournis par le procureur de la République à Autun.
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès et fut homologué au grade de capitaine des Forces françaises combattantes et des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers SHD GR 16 P 577327 et AC 21 P 165113 (non consultés).
Son nom figure sur la stèle commémorative, à Roussillon-en-Morvan et sur le monument aux morts, à Saint-Prix (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227293, notice TREILLOU René, Albert par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 7 mai 2020, dernière modification le 7 mai 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES ; Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément