BOIVIN Maurice, Paul

Par Jacques Girault, François Prigent

Né le 31 janvier 1922 à La Remuée (Seine-Inférieure/Maritime), mort le 17 mai 2005 à Quimper (Finistère) ; professeur ; militant syndical (FEN) ; militant du PSU.

Fils d’un boulanger, Maurice Boivin, dans sa jeunesse comme élève-maître, avait eu des engagements pacifistes. Pendant la guerre, il fut envoyé en Allemagne dans le cadre du Service du travail obligatoire. Devenu professeur de philosophie à l’École normale d’institutrices de Quimper, il était, au milieu des années 1960, le responsable du Syndicat national des professeurs d’écoles normales et, en 1964, le secrétaire adjoint de la section départementale de la Fédération de l’Éducation nationale.

Adhérent du Parti socialiste unitaire en 1955, puis de la Nouvelle Gauche et de l’Union de la gauche socialiste, Boivin désapprouva la politique algérienne du gouvernement de Guy Mollet en Algérie et dénonça la torture. Accusé de « démoralisation de l‘armée », il fut traduit, avec son ami Alain Le Dilosquer, devant le tribunal militaire de Rennes en 1957 qui ne prononça pas de verdict, et ils restèrent inculpés jusqu’à l’amnistie de 1963. Il milita au Parti socialiste unifié en 1960 et le demeura jusqu’en 1962.

Lors des élections municipales de 1965, une liste d’union associant militants communistes et PSU, sur laquelle il figurait, obtint 19,5 % des voix. Elle se désista pour la liste du maire sortant socialiste Yves Thépot associant socialistes SFIO et radicaux-socialistes qui avait obtenu 33,9 % des voix. Cette dernière l’emporta au deuxième tour avec 51,3 % des voix.

Il était un des animateurs du ciné-club local.

Il se maria en mars 1955 à Quimper. Son épouse, née Marie-Rose Moulin, le 30 mars 1930 à Miramas (Bouches-du-Rhône), était la fille d’un employé des chemins de fer. Professeur au lycée de filles de Quimper, elle était en 1960 la secrétaire de la section du Syndicat national de l’enseignement secondaire dans le lycée. Venue de la Nouvelle Gauche, elle adhéra aussi au PSU en 1960.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227317, notice BOIVIN Maurice, Paul par Jacques Girault, François Prigent, version mise en ligne le 8 mai 2020, dernière modification le 8 mai 2020.

Par Jacques Girault, François Prigent

SOURCES : Arch. Nat., 581AP/101, 129/439. — Arch du CRBC, fonds Le Dilosquer. — Gilbert Gramoullé, Les origines du PSU en Cornouaille, maîtrise, UBO, 1991. — Régis Moreau, Les évolutions politiques à Quimper 1945-1970, maîtrise, UBO, 2001 ; François Prigent, Les réseaux socialistes en Bretagne des années 1930 aux années 1980, thèse, Rennes II, 2011

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément