GRESET Claude, Antoine

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 16 novembre 1925 à Besançon (Doubs), exécuté sommairement le 19 juin 1944 à Besançon (Doubs) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Claude Greset était le fils de Léon Lucien, négociant en bois et de Émilie Haab, sans profession. Il était domicilié 9 avenue de la Gare d’Eau, à Besançon et était étudiant.
Réfractaire au STO, il trouva refuge le 11 juin 1944 à la ferme de la Blaisotte sur la commune de La Chevillotte (Doubs) avec deux autres jeunes. Suite à des indiscrétions du fils du fermier ils furent repérés par un traitre à la solde du SD se faisant passer pour un résistant, Ce dernier se présenta un soir à la ferme et menaça les trois réfractaires de son arme. Claude Greset tenta de le désarmer et fut blessé à la cuisse et au ventre. Transporté dans la soirée à l’hôpital à Besançon par les Allemands, il fut opéré mais décéda le lendemain des suites de ses blessures. Son corps ayant été retrouvé sur le territoire de la commune de Besançon, au cimetière de Saint-Ferjeux, le décès fut constaté le 23 décembre 1944 et paraissait remonter au 19 juin,
Il est inhumé au cimetière de Saint-Ferjeux, à Besançon.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dossiers SHD GR 16 P 270143 et AC 21 P 199250 (non consultés).
Son nom figure sur le monument de la Libération, à Besançon (Doubs).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227334, notice GRESET Claude, Antoine par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 8 mai 2020, dernière modification le 8 mai 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES :Blog Humeur des Chaprais.— Jean-Claude Bonnot Gestapistes et agents troubles, éditions Cêtre 2017.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément