BOYER Louis

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 10 novembre 1829 à Saint-Rome-de-Cernon (Aveyron) ; typographe ; domicilié, 19, rue Vandamme, à Paris, XIVe arr ; communard.

Garde dans le 136e bataillon de la garde nationale pendant le Siège de Paris, il continua de servir après le 18 mars 1871. Il fut blessé, le 4 avril 1871, d’une balle à la cuisse lors de la marche sur Châtillon ; fait prisonnier, il fut emmené à l’hôpital militaire de Versailles. Il fut ensuite emprisonné au fort du Château d’Oléron puis au fort des Saumonards. Il bénéficia d’un non-lieu le 6 février 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227358, notice BOYER Louis par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 9 mai 2020, dernière modification le 9 mai 2020.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Min. Guerre, GR 8 J 442, GR 8 J 543 et GR 8 J 547. — Arch. Paris, D2R4 106. — J.O. Commune, 18 avril et 8 mai 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément