CHAUVEAU André

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le (?) à (?), mort en action le 18 juillet 1944 à Trois-Fontaines-l’Abbaye (Marne) ; résistant ; FTPF-FFI.

André Chauveau rejoignit le maquis de Trois-Fontaines installé à la maison forestière de Brassa sur le territoire de la commune de Trois-Fontaines-l’Abbaye (Marne).

Le 17 juillet 1944, les maquisards firent prisonniers un sous-officier et quatre soldats allemands lors d’une mission à Vanault-les-Dames (Marne), et les ramenèrent dans la maison forestière de Brassa. Le lendemain matin, sans doute à la suite d’une dénonciation, la maison forestière fut attaquée et incendiée par un détachement de soldats allemands. André Chauveau a été tué lors de l’attaque avec cinq de ses camarades, Jacques Ferré, Raymond Gaillet, Ilia Golobovitch, Gabriel Trusgnach et Abel Voiselle.

Inhumé initialement à Trois-Fontaines-l’Abbaye, son corps a été transféré le 3 juillet 1959 dans le carré 1939-1945 de la nécropole nationale de la Ferme de Suippes (Marne). Sa sépulture (numéro 1687) porte l’inscription : « Chef de groupe FFI tué le 18 juillet 1944 ».

L’acte de décès numéro 8 concernant l’inconnu numéro 5, dressé le 18 juillet 1944 à l’état-civil de Trois-Fontaines-l’Abbaye, a enregistré le décès le 18 juillet 1944 au lieu-dit maison forestière de Brassa d’« un individu de sexe masculin dont l’identité n’a pu être établie, âgé de trente ans, un mètre soixante-dix de taille, cheveux bruns, visage rasé, de corpulence moyenne, portant les vêtements suivants : chemise kaki militaire, veston gris clair à rayures, veste sport marron à fermeture éclair, culotte treillis bleu, chaussé de chaussures basses, porteur dune alliance à l’annuaire gauche ». Cet inconnu pourrait être soit André Chauveau, soit Ilia Golobovitch, autre résistant dont le corps n’a pu être identifié.

André Chauveau a été reconnu « Mort pour la France ».

Il est mentionné sous le nom d’« André Chauvot » par Lionel Fontaine et celui d’« André Chauneau » dans les archives départementales de la Marne.

Dans la Marne, une stèle du Souvenir français a été apposée au pied du monument aux morts de Trois-Fontaines-l’Abbaye, qui rend hommage aux « Vaillants résistants du maquis de Trois-Fontaines ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227368, notice CHAUVEAU André par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 10 mai 2020, dernière modification le 16 mai 2020.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Dans la nécropole nationale</br>de la Ferme de Suippes
Dans la nécropole nationale
de la Ferme de Suippes
Sur le monument aux morts</br> de Trois-Fontaines-l'Abbaye
Sur le monument aux morts
de Trois-Fontaines-l’Abbaye

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 433 55 (dit décédé le 18 juillet 1944 à Brassa, Allemagne). – Arch. Dep. Marne, M 4774, membres de la Résistance tués au combat ou fusillés après capture, liste dressée à la demande du ministère de l’Intérieur en octobre 1944. – Lionel Fontaine, Patriotes dans la forêt de Trois-Fontaines 1943-1944, Chaumont, mars 2003. – Mémorial GenWeb. – État civil, Trois Fontaines-l’Abbaye (acte de décès de l’inconnu numéro 5).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément