GIORDANO Dante, Pierre, Jean, Baptiste

Par Jean-Marie Guillon

Né le 15 mai 1912 à Pietra Bruna (Italie), tué le 17 août 1944 à à Saint-Martin-la-Brasque (Vaucluse) par erreur par un avion allié ; profession inconnue ; Forces françaises de l’Intérieur (FFI), probablement Francs-tireurs et partisans (FTP).

Résistant, originaire de Marseille (Bouches-du-Rhône) et replié dans la vallée d’Aigues, il mourut le 17 août 1944 en accompagnant Jean Laurenti, alias commandant Julien, commissaire aux effectifs régional pour les Basses-Alpes (Alpes-de-Haute-Provence), qui cherchait à se rendre à Manosque (Basses-Alpes /Alpes-de-Haute-Provence) porter les instructions qu’il avaient reçues la veille à Marseille, alors que débarquement en Méditerranée venait d’avoir lieu. Il se trouvait dans une voiture avec deux autres de ses camarades et Laurenti à Saint-Martin-de-la-Brasque sur la route de La Tour d’Aigues (Vaucluse) lorsqu’elle fut mitraillée vers 14 heures 30 par un avion allé (anglais ?). Dante Giordano, Albert Garcin et André Arniaud (voir ces noms) furent tués sur le coup ; Laurenti, blessé, mourut à Manosque.
Il reçut la mention de « Mort pour la France »
Une stèle a été érigée sur les lieux du mitraillage à Saint-Martin-de-la-Brasque.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227377, notice GIORDANO Dante, Pierre, Jean, Baptiste par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 9 mai 2020, dernière modification le 23 juin 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : sites internet Mémoire des hommes SHD Vincennes GR 16 P 256755 et Caen AC 21 P 194897 (à consulter). ⎯ Association des amis du Musée de la Résistance et de la Déportation, La mémoire gravée. Monuments, stèles et plaques commémoratifs de la Seconde Guerre mondiale dans le département de Vaucluse, Fontaine-de-Vaucluse, Musée d’Histoire, 2002, p. 66. ⎯ Jean Garcin, De l’armistice à la Libération dans les Alpes de Haute-Provence 17 juin 1940-20 août 1944, Digne, 1983, p. 410-411. ⎯ Louis Coste (dir.), La Résistance du pays d’Apt, de la Durance au Ventoux. Historique, Apt, 1974, rééd. 1982, p. 235.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément