SOUBEYRAN René, Arsène, Marcel

Par Jean-Marie Guillon

Né le 30 octobre 1919 à Sarrians (Vaucluse), tué au combat le 12 juin 1944 à Taulignan (Drôme) ; cultivateur ; Front national, maquisard probablement Francs-Tireurs et partisans (FTP).

René Soubeyran avec son père, Louis, sa mère Angèle et sa soeur Marcelle.

Les recherches de l’association des Amis d’Antoine Diouf-Albin Durand permettent d’éclairer la biographie de René Soubeyran. Exploitant la ferme familiale au hameau des Sablons à Sarrians, se transformant en coiffeur le dimanche au village chez son cousin, joueur de mandoline à ses heures, ce jeune homme militait à la SFIO. Comme ses frères et sœurs, il était engagé dans Résistance. Il avait adhéré à la section locale du FN. Réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), il partit avec deux camarades se cacher d’abord chez sa sœur à Chamaret (Drôme), puis dans un maquis proche, probablement le maquis FTP de la Lance. Il revenait de temps à autre à Sarrians pour aider sa famille en période de cueillette ou pour effectuer de menus travaux. Il s’y trouvait à la veille de sa mort. Il fut tué le 12 juin 1944 avec cinq autres résistants qui venaient de Valréas (Vaucluse) en renfort à Taulignan que les soldats allemands venaient d’occuper. Leur voiture fut prise sous le feu d’une mitrailleuse placée à l’entrée du village et servie par des jeunes du RAD (Reichsarbeitsdienst ou Service du travail du Reich, précédant le service militaire). Elle s’écrasa contre une maison et ses occupants furent criblés de balles. Depuis le 7 juin, la région de Valréas (Vaucluse) était aux mains de la Résistance. La contre-attaque allemande le 12 juin fit plusieurs dizaines de victimes dont cinquante-trois à Valréas et treize à Taulignan (plus cinq résistants faits prisonniers et exécutés les jours suivants en Isère).
René Soubeyran fut inhumé à Sarrians le 27 octobre 1944. Il fut reconnu « Mort pour la France ». Son nom figure sur le monument aux victimes du 12 juin 1944 à Taulignan à l’angle de la rue du 18-juin-1940.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227387, notice SOUBEYRAN René, Arsène, Marcel par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 9 mai 2020, dernière modification le 2 septembre 2020.

Par Jean-Marie Guillon

René Soubeyran avec son père, Louis, sa mère Angèle et sa soeur Marcelle.

SOURCES : sites internet Mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 152462 et taulignan39-45.blogspot.fr. ⎯ Amis d’Antoine Diouf-Albin Durand (les), Sarrians, 1er août 1944. Un village dans la tourmente, Sarrians, ADAD édition, 2016, p 133-134. ⎯ ⎯ Fédération des unités combattantes de la Résistance et des FFI de la Drôme, Pour l’amour de la France. Drôme-Vercors 1940-1944, Valence, Éd. Peuple libre, 1989, p. 256.
https://taulignan39-45.blogspot.com...

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément