LAUTRIDON Pierre

Par Louis Botella

Electricien ; secrétaire général du syndicat CGTU puis CGT des cheminots de Brest (Finistère) ; militant socialiste SFIO.

Lors de l’assemblée générale du 10 mars 1928, Pierre Lautridon, électricien, (aussi orthographié Lautridou) fut élu ou réélu trésorier adjoint du syndicat unitaire [CGTU] des cheminots de Brest.

Il fut signalé en mars 1932, comme étant le secrétaire général de ce syndicat.

Secrétaire du syndicat CGT des cheminots de Brest et président de la caisse de secours des cheminots brestois, Pierre Lautridou figura, en mai 1935, sur la liste des candidats présentés par le Parti socialiste lors des élections municipales à Brest. Il ne fut pas élu.

En septembre de la même année, il fut poursuivi par la justice pour avoir contrevenu à un arrêté du maire de Brest interdisant toute manifestation publique dans les rues de Brest.

Au cours du printemps 1936, il partit en retraite. Il fut alors remplacé par Le Mignon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227431, notice LAUTRIDON Pierre par Louis Botella, version mise en ligne le 10 mai 2020, dernière modification le 14 mai 2020.

Par Louis Botella

SOURCE : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGTU] des travailleurs des chemins de fer, 1er avril 1928, 1er mars 1932, 15 mai 1934, 15 mars 1935, 1er juillet 1936 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Le Cri du Peuple, organe hebdomadaire de la Fédération socialiste SFIO du Finistère, puis hebdomadaire socialiste, 15 avril, 14 septembre 1935 (Arch. Dép. Finistère).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément