CHANTOISEAU René, Antoine, François, Alfred

Par Eric Panthou

Né le 28 octobre 1900 à Guéret (Creuse), exécuté sommairement par la Résistance le 28 août 1944 à Chamalières (Puy-de-Dôme) ; représentant de commerce ; résistant.

Fils de François Edmond -décédé avant 1918- et de Julie Bougerol, René Chantoiseau s’engagea comme volontaire à compter du 18 août 1918 pour le reste de la guerre. Il était alors étudiant, habitant Guéret (Creuse).
Il devint ensuite représentant de commerce en aliments et de par son métier changea fréquemment d’habitations. Il habita ainsi entre 1934 et la guerre successivement à Asnières et Courbevoie dans le département de la Seine puis Wimereux et Saint-Omer dans le Pas-de-Calais.
Il fut mobilisé en septembre 1939, affecté au dépôt du train de la 101ème Compagnie, avant de passer devant la Commission de réforme de Clermont-Ferrand le 2 mars 1940.
En 1944, il habitait 41 rue Pierre Poisson à Chamalières et était encore agent d’affaires. Il était marié et avait un enfant.
Il rejoignit la Résistance à une date qu’on ignore. Il devint agent de renseignements et était considéré comme un bon élément.
Il aurait été arrêté en juin 1944 par l’Office de placement allemand (OPA), suspecté d’avoir caché des biens Juifs. Il fut libéré grâce à l’intervention d’un milicien.
La nuit du 27 au 28 août 1944, vers 2h15 du matin, il fut arrêté à son domicile par des personnes portant le brassard du groupe de résistance connu sous le nom des Truands. Cette arrestation est survenue la nuit même suivant l’entrée des premiers FFI dans Clermont-Ferrand après le départ des troupes allemandes.
Il fut exécuté et son corps fut retrouvé rue Voltaire, près du cimetière de Chamalières à 3 heures du matin par une patrouille FFI. Il fut identifié le 1er septembre.
Il aurait été exécuté de plusieurs balles dans la tête par des membres du Groupe Cristal. Son exécution serait la conséquence d’une vengeance d’une femme qui le suspectait de l’avoir dénoncée auprès de l’Office de placement allemand, ce qui avait conduit à une perquisition chez elle.

Son nom figure sur aucun monument commémoratif. Il n’a pas de dossier de résistant ou de victime de guerre.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227432, notice CHANTOISEAU René, Antoine, François, Alfred par Eric Panthou, version mise en ligne le 10 mai 2020, dernière modification le 3 mai 2021.

Par Eric Panthou

SOURCES : Grand mémorial. — Fiche René Chantoiseau par Pascal Gibert dans le cadre d’une thèse en cours sur l’Épuration en Auvergne. — Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 1296 W 1061 (nc).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément