MAGAUD Judith, Jeanne, Baptistine, épouse Thollon

Par Marianne Enckell

Née le 4 mai 1884 à Lyon 2e (Rhône), morte vers 1913 en prison ; maîtresse de Jules Bonnot.

Judith Magaud épousa Jean-Baptise Thollon, ouvrier fondeur puis gardien de cimetière, le 12 juillet 1900 à Lyon. Le couple logeait un ou deux ouvriers, dont Jules Bonnot à partir de 1909. Celui-ci devint leur confident, sans doute l’amant de Judith, et fit d’eux ses complices. Lors d’une perquisition, le 2 décembre 1911, la police découvrit dans deux cachettes à leur domicile des outils de cambrioleur, des explosifs et un important butin.
Arrêtée ainsi que son mari, Judith Thollon fut incarcérée puis condamnée en 1912, pour complicité, à quatre ans de prison ; elle mourut peu après en maison centrale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227489, notice MAGAUD Judith, Jeanne, Baptistine, épouse Thollon par Marianne Enckell, version mise en ligne le 11 mai 2020, dernière modification le 11 mai 2020.

Par Marianne Enckell

SOURCES : notice Jules Bonnot. — Michel Chomarrat, Les amants tragiques : histoire du bandit Jules Bonnot et de sa maîtresse Judith Thollon, Lyon, 1978. — Détective, n° 525 à 528, 1938.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément