LECOEUR René

Par Jean-Jacques Doré

Secrétaire du syndicat CGT des cheminots de Barentin (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) en 1931 et 1932

René Lecoeur participa en 1931 à la reconstitution du syndicat CGT des Cheminots de Barentin qui avait disparu après l’échec des grèves de mai 1920. Il était assisté d’Eugène Hélary (secrétaire adjoint), d’Arsène Martin (trésorier), de Pierre Charrier (trésorier adjoint) et Émile Nion (archiviste). L’organisation comptait 25 adhérents.

Réélu en 1932, Eugène Hélary lui succéda en 1933.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227733, notice LECOEUR René par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 15 mai 2020, dernière modification le 1er octobre 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 15 décembre 1931 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Notes de Louis Botella. — Arch. de l’UD CGT liasse CGT 1930-1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément