RIBEYRE Raymond, Lucien alias Zorro dans la résistance

Par Patrick Bec

Né le 22 juin 1926 à Issoire (Puy-de-Dôme), mort au combat le 8 juillet 1944 à Pont-La-Vieille, commune de Narnhac (Cantal) ; résistant au sein des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Raymond, Lucien Ribeyre était le fils de Alphonse, Marius Ribeyre, plombier zingueur originaire de Bansat (Puy-de-Dôme) marié à Issoire le 31 mai 1924 avec Clotilde Gaillard. Alphonse Marius Ribeyre, né en 1893, avait été incorporé dès décembre 1914 au 16è régiment d’infanterie. Blessé en juin 1915 à Herbéviller (Meurthe-et-Moselle) puis en mars 1917, il termina la guerre comme soldat de 1ère classe dans la gendarmerie albanaise et dans le 1er bataillon de tirailleurs albanais.

Raymond, Lucien Ribeyre était célibataire et habitait Issoire lorsqu’en 1944 il s’engagea dans la résistance où il fut nommé caporal-chef FFI au sein de la 42éme Compagnie du 4ème bataillon du Mont-Mouchet, relevant des Mouvements unis de la Résistance (MUR).

Après les attaques allemandes contre les maquis de la Truyère, trois colonnes ennemies commandées par Jesser recherchaient les maquisards repliés dans les Monts du Cantal autour de Brezons. Les Allemands fouillaient le terrain, recherchaient les isolés puis déclenchaient une reconnaissance en force sur Narnhac. Le scout routier André Huon était parti en reconnaissance à l’ouest de Pont-la-Vieille, il fut mortellement blessé par des tirs ennemis. Son corps est resté sur place pendant plusieurs jours, jusqu’au départ des Allemands.
Le 8 juillet 1944 à 6 heures 45, les Allemands approchaient et furent repérés par un des guetteurs qui donna l’alerte mais perdit la vie.
Raymond, Lucien Ribeyre fut tué à Pont-la-Vieille le samedi 8 juillet 1944. Il avait 18 ans.

Il a été déclaré mort pour la France et inhumé dans le carré militaire du cimetière communal d’Issoire, tombe n°47.

Son nom est gravé sur le monument aux morts d’Issoire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227776, notice RIBEYRE Raymond, Lucien alias Zorro dans la résistance par Patrick Bec, version mise en ligne le 16 mai 2020, dernière modification le 11 janvier 2022.

Par Patrick Bec

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 508653, dossier Résistant de Raymond, Lucien Ribeyre (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 139956, dossier Raymond, Lucien Ribeyre (nc). — Eugène Martres, Le Cantal de 1939 à 1945 - Les troupes allemandes à travers le Massif Central, Cournon, De Borée 1993. — Jean Favier, Lieux de mémoire et monuments du souvenir, Albédia, Aurillac 2007. — Témoignages des Instituteurs et des Institutrices collectés par M. Louis Bac, Les Allemands dans la région de Saint-Flour (Mai - août 1944), édition établie par Jean Favier avec l’aide des Archives Municipales de Saint-Flour (M. Gilles Albaret, directeur et Mme Lydia Lucchi), éditions de l’Association du Musée de la Résistance d’Anterrieux, janvier 2017. — Arch. départ. du Puy-de-Dôme (état-civil, recensement). — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément