MICHEL Fernand, Lucien, Georges

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 21 juin 1906 à Châlons-sur-Marne (Châlons-en-Champagne, Marne), mort en action le 28 août 1944 à Herbisse (Aube) ; agent SNCF ; militant communiste ; FTPF-FFI.

Fernand Michel
Fernand Michel
SOURCE : L’Union

Fernand Michel était le fils de Henri Léon Michel, tailleur d’habits, et de Berthe Émélie Hurpé, sans profession. Il avait épousé Julie Eulalie Fressancourt le 23 avril 1932 à Châlons-sur-Marne (Châlons-en-Champagne) et il exerçait la profession de manœuvre au dépôt SNCF de Châlons.

Il exerçait de manœuvre à la SNCF au dépôt de Châlons-sur-Marne.
Militant du Parti communiste, il était avec Gabriel Maublanc à la tête du groupe des Francs-tireurs et partisans français (FTPF) de Châlons. Il participa à des sabotages d’installations ferroviaires et de machines, ainsi qu’à la diffusion de tracts et de journaux. Recherché par la Gestapo, il quitta la Marne en juillet 1944 et rejoignit les troupes alliées
Le 28 août 1944, il guidait une colonne américaine lorsqu’il fut tué sur la route nationale 77, au lieu-dit La Folie Godot, sur le territoire de la commune d’Herbisse dans l’Aube.

Il a été inhumé dans le cimetière d’Herbisse aux côtés d’un officier américain tué en même temps que lui. Son corps a été ultérieurement transféré dans le carré 1939-1945 de la nécropole nationale de la Ferme de Suippes (Marne), tombe 1108.

Fernand Michel a été reconnu « Mort pour la France » et a été homologué FFI.

À Châlons-en-Champagne, son nom est inscrit sur les plaques commémoratives érigées en gare et au dépôt SNCF de Châlons, sur le monument aux morts, et sur une plaque apposée dans l’église Sainte-Pudentienne avec la mention FFI.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227796, notice MICHEL Fernand, Lucien, Georges par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 16 mai 2020, dernière modification le 27 mars 2021.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Fernand Michel
Fernand Michel
SOURCE : L’Union
En gare de Châlons
En gare de Châlons
Sur le monument aux morts de Chàlons
Sur le monument aux morts de Chàlons
Dans la nécropole nationale</br>de la Ferme de Suippes
Dans la nécropole nationale
de la Ferme de Suippes
SOURCE : 
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

Sources : AVCC, Caen, AC 21 P 99933. – SHD, Vincennes, GR 16 P 416986. – Arch. Dép. MM 3088, Listes par communes des militants communistes de la Marne établies par les gendarmeries en décembre 1940 sur instruction du préfet Bousquet ; identification des militants de l’ex parti communiste. – Arch. FN/FTPF/ANACR. L’Union (photo), 11 février 1946. – Mémorial GenWeb. – État civil, Châlons-en-Champagne (acte de naissance) ; Herbisse (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément