PUTEANNE Izor

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né en 1895 à Casablanca (Maroc), mort le 29 mai 1944 à Varennes-lès-Mâcon ; manœuvre ; victime civile.

Izor Puteanne était le fils de Moïse et de Rachel Puteanne. Il était marié avec Mathilde Bouvier. Il exerçait le métier de manœuvre et demeurait à Belleville-sur-Saône, aujourd’hui Belleville-en-Beaujolais (Rhône).
Il fut massacré par l’ennemi le 26 mai 1944 à Varennes-lès-Mâcon. Les causes ne sont pas connues. L’acte de décès N° 2 Décès n° 1 d’un inconnu le 29 mai 1944 fut ainsi libellé : « Le vingt-neuf mai mille neuf cent quarante quatre, à dix heures nous avons constaté le décès d’un individu du sexe masculin dont l’identité n’a pu être établie et dont la mort parait remonter à trois jours au minimum. Le signalement est le suivant : âgé de trente ans environ, taille 1m75 ; cheveux bruns, longs, frisés ; rasé ; vêtu d’une veste gris bleu, d’un tricot vert, d’un pantalon marron (ayant une pièce sur la cuisse droite) sur un pantalon bleu de travail, portant une ceinture de cuir genre courroie avec boucle de métal blanc, chaussé de chaussettes beiges et de brodequins usagés noirs, ayant une chevalière métallique genre arabe. Le corps a été trouvé au lieu-dit "en Goléron", dans un chemin et sur le territoire de notre commune ».
L’acte fut dressé le 29 mai 1944 sur la déclaration de Léon Desplaces, 57 ans, cultivateur, domicilié à Vinzelles.
L’identité d’Izor Puteanne fut établie et la mention de rectification faite le 8 juin 1944 sur l’acte.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227840, notice PUTEANNE Izor par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 17 mai 2020, dernière modification le 17 mai 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément