SEGRETTIN Joseph, Jean, Eugène

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 27 juin 1913 à Sauzelles (Indre), exécuté sommairement le 20 août 1944 à Morsains (Marne) ; policier ; résistant ; FFI.

Joseph Segrettin était le fils de Louis Segrettin, cultivateur, et de Marie Oudin. Il avait épousé Georgette Plévert le 16 mai 1937 à Locmiquélic (Morbihan). Il était domicilié 43 avenue des Flandres à Gagny (Seine, Seine-Saint-Denis), où il exerçait la profession de gardien de la Paix.

Il rejoignit les Forces françaises de l’intérieur du secteur Est du département de la Seine au sein du 2e Régiment FFI Armor commandé par le lieutenant-colonel Louis Foulon.
En juillet 1944, il fut arrêté au cours du sabotage d’une ligne SNCF à Gagny. Conduit au commissariat de Neuilly-sur-Marne (Seine, Seine-saint-Denis), il parvint à s’évader et rejoignit le maquis en Seine-et-Marne.
Le 20 août 1944, il a été arrêté sur dénonciation à La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne) au domicile de Michel Fauvet, alors qu’ils s’apprêtaient à faire sauter un dépôt de munitions allemand à Charnesseuil, sur le territoire de la commune de Saint-Cyr-sur-Morin (Seine-et-Marne). Conduits au château de Morsains (Marne), ils y ont été interrogés et torturés avant d’être exécutés sommairement dans le parc de ce château vers 19 heures.

Joseph Segrettin est inhumé dans le carré militaire du cimetière de Gagny.

Il a été reconnu « Mort pour la France » et a été homologué FFI avec le grade de sergent.

Dans la Marne le nom de Joseph Segrettin, orthographié « Segretin » est inscrit avec celui de Michel Fauvet sur une stèle érigée dans le parc du château de Morsains.
Dans l’Indre, il figure sur le monument aux morts de Sauzelles.
En Seine-Saint-Denis, il est gravé sur le monument aux morts de Gagny, où une rue porte son nom.
En Saône-et-Loire, il figure sur la liste des fonctionnaires de la Sûreté nationale « Morts pour la France » exposée au Mémorial Citoyen, 24 chemin de la Bécassière à Mâcon.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227915, notice SEGRETTIN Joseph, Jean, Eugène par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 20 mai 2020, dernière modification le 21 mai 2020.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 150 456 (sous l’orthographe Segretin). – René-Charles Plancke, La Seine-et-Marne 1939-1945. L’été de la liberté juin 1944/31 août 1944, tome 4, Éditions Amatteis, 1987. – René Roy, La Brie en guerre 1939-1945, Histoire WW2, Presses du village, 1996. – Site liberation-de-paris.gilles-primout. – Luc Rudolph, " Douze jours pour Paris ", site polices.mobiles.free. – Site de la commune de Morsains.– État civil, Sauzelles (acte de naissance) ; Morsains (acte de décès en attente).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément