BABEL Georges

Par Jean-François Poujeade

Né le 2 juin 1919 à Dijon (Côte d’Or), mort le 6 février 2018 à Oullins (Rhône) ; secrétaire de la section communiste de Chagny en 1945-1946 puis de Verdun-sur-le-Doubs en 1947, de Lyon-Centre de 1949 à 1951 et de Lyon Vaise en 1956.

Après son bac obtenu à Chalon-sur-Saône en 1938, Georges Babel s’engagea pour l’école de pilotage d’Istres où il passa un CAP. Il adhèra aux Jeunesses communistes en 1938 à Chalon-sur-Saône. Du fait des conséquences de l’Armistice, il démissionna de l’école de pilotage d’Istres et rentra chez ses parents à Chaudenay (Saône-et-Loire) en 1942. Il y prit contact avec Marius Camus pour distribuer des tracts et l’Humanité. En mai 1942, ses parents vinrent habiter Chagny. Après avoir travaillé à Dijon où il fut licencié pour distribution de tracts, il se fit embaucher dans une entreprise ferroviaire de Chagny. Désigné pour aller travailler en Allemagne, il se cacha. En mai 1942, il fut contacté par Simon Leconte, se cacha chez Lucien Bordet de Fontaines puis prit contact avec les FTP de Dijon. Arrêté par la milice à Dijon le 13 février 1943 à Ouges, Georges Babel fut interné à Dijon puis déporté à Mauthausen. À son retour ( le 19 ou 20 mai 1945), il créa avec Simon Lecomte l’Amicale des déportés Politique du Canton de Chagny, en juin 1945 ; il en fut le secrétaire . Candidat aux élections cantonales de 1945, présenté alors comme cheminot et secrétaire de la section de Chagny, il obtint 1551 voix ( deuxième). En 1947, il partit à Lyon. Depuis 1985, était secrétaire de la FNDIRP pour le Rhône. Il adhéra à l’ARAC en juin 1945 et fut vice-président de la section d’Oullins et militant de l’ANACR. Il était officier de la légion d’honneur

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227996, notice BABEL Georges par Jean-François Poujeade, version mise en ligne le 20 mai 2020, dernière modification le 20 mai 2020.

Par Jean-François Poujeade

SOURCES : Étincelle, du 15 septembre 1945 ; lettres envoyées à André Boulicault le 12 février 1996 et le 7 novembre 1997.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément