LABROUQUÈRE Jean-Louis

Par Jean-Jacques Doré

Né le 18 septembre 1888 à Hontanx (Landes), mort à Aire-sur-Adour (Landes) le 8 mai 1982 ; ajusteur mécanicien ; cheminot ; membre du CSR du Havre ; communiste.

Fils d’un sabotier et d’une ménagère, Labrouquère, était ajusteur mécanicien lorsqu’il fut appelé pour son service militaire qu’il effectua dans l’artillerie du 6 octobre 1908 au 24 septembre 1911, il avait obtenu alors la qualification de maître ouvrier en fer. Le 21 novembre 1913, il entra à la Compagnie des Chemins de fer d’Orléans comme ouvrier spécialisé au dépôt de Limoges (Haute-Vienne). Affecté spécial dans son emploi au dépôt de Périgueux (Dordogne) du 2 août 1914 au 21 juillet 1919 et désigné comme l’un des principaux meneurs des grèves des cheminots en 1920, il fut révoqué dès le 1er mai.

Avec son bagage technique, il n’eut aucun mal à retrouver un travail et fut embauché un mois plus tard comme ajusteur aux usines Schneider d’Harfleur, à côté du Havre (Seine-Inférieure,Seine-Maritime). Il était membre du groupe communiste local et l’un des principaux militants du CSR (comité syndicaliste révolutionnaire) du Havre en 1921.

Dès 1923, la Compagnie des chemins de fer d’Orléans le réclamait à nouveau, il fut affecté à Drancy (Seine-Saint-Denis) puis à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) le 10 avril 1934.

Labrouquère s’était marié le 30 octobre 1912 avec Henriette Rayer. Lors de son séjour au Havre, il habitait 33 rue de la Verrerie à Gonfreville-l’Orcher.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article228221, notice LABROUQUÈRE Jean-Louis par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 27 novembre 2021, dernière modification le 12 novembre 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCE : Arch. Dép. Seine-Maritime 2 Z 182. — Arch. Dép. Landes, État civil, Registre matricule militaire.

Version imprimable Signaler un complément