GIROUX Hippolyte [Dictionnaire des anarchistes]

Par Dominique Petit

Né le 8 février 1859 à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) ; mécanicien ; anarchiste de la région parisienne.

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

Hippolyte Giroux militait avec son frère Léon dans les groupes anarchistes, les rapports de police donnant rarement les prénoms, il est difficile de séparer leurs activités respectives.
Le 15 avril 1893, Giroux, avec une cinquantaine d’anarchistes assistaient à une réunion électorale du Parti ouvrier sous le préau de l’école Vitruve où se trouvaient réunies 500 personnes. Leboucher et Denéchère y défendirent le point de vue anarchiste.
Le 6 mai 1893, se tenait un meeting à la salle du Commerce regroupant 400 spectateurs. Les deux frères Giroux et la petite Jeanne Picot tenaient la caisse.
Le 24 juin 1893, à Saint-Ouen, salle Debrune, 66 boulevard Victor Hugo, avait lieu un meeting de protestation contre la condamnation à mort de Foret. Environ 250 personnes, dont plus de 150 anarchistes de la banlieue et de Paris, dont Giroux, y assistaient.
Le 1er juillet 1893, environ 500 personnes étaient présentes, salle du Commerce, 94 rue du Faubourg du Temple, à la conférence annoncée dans la Révolte sur « L’inquisition bourgeoise, le passage à tabac, la torture officielle, les réclamations sur les cruautés commises dans les prisons et dans les bagnes . » Les frères Giroux y assistaient.
Le 2 juillet 1893, Giroux parmi 50 anarchistes se trouvaient à une soirée amicale, salle Georget, 38 rue Aumaire. Cette soirée avait pour but de recueillir des fonds pour organiser une commémoration de la mort de Ravachol.
Le 1er octobre 1893, Giroux faisait partie des anarchistes ayant assisté au meeting organisé par la Ligue des Antipatriotes, à la salle du Commerce.
Le 25 novembre 1893, Giroux assistait parmi 700 personnes au meeting anarchiste de la salle du Commerce, avec pour orateurs Bastard et Sébastien Faure.
Arrêté le 28 février 1894. Il fut libéré le 30 mars. Son dossier à la Préfecture de police portait le n°333.303. L’adresse de Giroux, ne figurait pas dans les relevés des arrestations des archives de la Préfecture de police.
En 1906, il demeurait à Rozay-en-Brie (Seine-et-Marne).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article228231, notice GIROUX Hippolyte [Dictionnaire des anarchistes] par Dominique Petit, version mise en ligne le 25 mai 2020, dernière modification le 26 mai 2020.

Par Dominique Petit

Photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York
Fiche photo anthropométrique Alphonse Bertillon. Collection Gilman. Métropolitan museum of art. New-York

SOURCES : Archives de la Préfecture de police Ba 78, 1500 — Les anarchistes contre la république de Vivien Bouhey. Annexe 56 : les anarchistes de la Seine — Archives départementales de la Saône-et-Loire et de la Seine-et-Marne. Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément