BERNARD Robert, Jules, Alexandre

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 13 novembre 1905 à Grandvillars (Territoire de Belfort), exécuté sommairement le 2 octobre 1944 à Audincourt (Doubs) ; ouvrier ; syndicaliste chrétien ; résistant de l’Organisation civile et militaire (OCM) et de la Résistance intérieure française (RIF).

Robert Bernard était le fils de François Joseph et de Julie Catherine Cachelin. Il se maria le 31 juillet 1926 Grandvillars avec Henriette Marie Raymonde Durupt, dont il eut trois enfants. Il était domicilié à Montbéliard et exerçait le métier d’ouvrier métallurgiste aux usines Peugeot.
Il était secrétaire de syndicats chrétiens et entra dans la Résistance au Groupe Badel (Libération-Nord).
Il agissait dans un groupe de sabotage aux usines Peugeot de Sochaux. Il fut arrêté le 25 septembre 1944 et fusillé sur la route Audincourt/Dasle le 2 octobre 1944, à Audincourt (Doubs).
Il est inhumé dans le carré militaire dans le cimetière communal, à Audincourt (Doubs).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué au grade d’adjudant-chef de la Résistance intérieure française (RIF) et au titre de "Déporté et interné résistant" (DIR), dossier GR 16 P 51779 et AC 21 P 707605 (non consultés).
Son nom figure sur la stèle commémorative, à Audincourt, sur le monument de la Libération, à Besançon et sur le monument aux morts, à Grandvillars (Terr. de Belfort).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article228361, notice BERNARD Robert, Jules, Alexandre par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 28 mai 2020, dernière modification le 29 mai 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Musée de la Résistance 1940-1945, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans le Doubs (2008).— Mémorial Genweb.— État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément