COULOMBEAU Joséphine, Henriette [née Robin]

Par Michel Thébault

Née le 25 décembre 1885 à Maillé (Indre-et-Loire), massacrée le 25 août 1944 à Maillé (Indre-et-Loire) ; victime civile.

Joséphine Robin était la fille d’Eugène, Henri Robin (né le 30 décembre 1860 aux Ormes, Vienne), employé aux Chemins de fer à Maillé, et de Joséphine Champigny (née le 5 septembre 1866 à Noyant, Indre-et-Loire), lingère à Maillé et dont les parents étaient également employés à la Compagnie de chemins de fer Paris - Orléans, son père Jean Champigny comme sous-chef d’équipe à Maillé et sa mère Joséphine Archaimbault comme garde-barrière. Ses parents s’étaient mariés le 8 mars 1886 à Maillé et l’avaient reconnu et légitimée lors du mariage.

Elle se maria à son tour le 25 avril 1908 à Angoulême (Charente) avec Henri Coulombeau (né le 19 mai 1880 à Ligugé, Vienne), employé lui aussi à la Compagnie des Chemins de fer d’Orléans. Longtemps résidant à Angoulême, où Henri Coulombeau était employé, le couple vint se retirer à la retraite à Maillé. Au recensement de 1936, ils étaient domiciliés au bourg de Maillé, dans la maison contiguë de Jean Champigny, l’oncle maternel de Joséphine Coulombeau, également retraité PO (Paris - Orléans), maison où vivait également sa grand-mère, Joséphine Champigny, née Archaimbault, née en 1844 à Maillé.

Elle fut avec son mari et plusieurs membres de la famille Champigny, victime du massacre de Maillé. Le 25 août, dès neuf heures du matin le village fut cerné par les troupes allemandes. Le massacre commença dans les champs, les jardins, les maisons et jusque dans les caves. Sur les 500 habitants que comptait Maillé, il y eut 124 victimes. Joséphine Coulombeau fut tué dans la cuisine de sa maison avec son mari, leur maison incendiée et leurs corps carbonisés dans l’incendie. C’est sa sœur, Suzanne Robin, âgée de 54 ans, institutrice à Pussigny, Indre-et-Loire, qui vint le lendemain déclarer son décès.

Elle obtint la mention mort pour la France et son nom est inscrit sur le monument commémoratif dressé dans le cimetière de Maillé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article228541, notice COULOMBEAU Joséphine, Henriette [née Robin] par Michel Thébault, version mise en ligne le 31 mai 2020, dernière modification le 31 mai 2020.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Vienne et Indre-et-Loire (état civil, registre matricule, recensements) — André Payon, curé de la Celle-Saint-Avant, Draché et Maillé, Maillé Martyr – Un village Martyr, Maillé – Récit du massacre du 25 août 1944 édité sous le patronage du Comité de Libération d’Indre-et-Loire, 1945. — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément