GUILLOCHON Renée, Armance [née BINOIS]

Par Michel Thébault

Née le 2 octobre 1906 à Fontaine-Raoul (Loir-et-Cher), massacrée le 25 août 1944 à Maillé (Indre-et-Loire) ; victime civile.

Renée Binois était la fille de Julien, Armand Binois, cultivateur et de Marcelline, Alexandrine, Geneviève Barré. Elle se maria le 2 janvier 1925 à Fontaine-Raoul (Loir-et-Cher) avec Alexandre Guillochon (né le 28 août 1902 à Thouarsais-Bouildroux, Vendée).

En 1944, la famille Guillochon était officiellement domiciliée à Versailles, 41, rue Saint-Honoré où Alexandre Guillochon était conducteur de travaux. Fin août 1944, il se trouvait avec sa famille à Maillé, pour des raisons à préciser (réfugiés de la région parisienne ou peut-être pour des raisons professionnelles, car des travaux importants étaient en cours pour la réfection de la voie de chemin de fer, à la gare de Maillé, sur la ligne stratégique Paris - Bordeaux, travaux réalisés par des équipes de la SNCF mais aussi par des entreprises de travaux publics de la région parisienne).

Elle fut avec son mari et sa fille Éliane, victime du massacre de Maillé. Le 25 août, dès neuf heures du matin le village fut cerné par les troupes allemandes. Le massacre commença dans les champs, les jardins, les maisons et jusque dans les caves. Sur les 500 habitants que comptait Maillé, il y eut 124 victimes. Réfugiée avec sa fille dans le cellier du café Métais, elle y fut surprise par les soldats allemands et tuée en tentant de protéger sa fille blessée. Son décès fut déclaré le lendemain par son fils Serge, âgé de 19 ans, manœuvre, domicilié lui aussi à Versailles mais présent à Maillé.

Elle obtint la mention mort pour la France et son nom est inscrit sur le monument commémoratif dressé dans le cimetière de Maillé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article228626, notice GUILLOCHON Renée, Armance [née BINOIS] par Michel Thébault, version mise en ligne le 1er juin 2020, dernière modification le 1er juin 2020.

Par Michel Thébault

SOURCES : Arch. Dép. Vendée et Indre-et-Loire (état civil, recensement) — André Payon, curé de la Celle-Saint-Avant, Draché et Maillé, Maillé Martyr – Un village Martyr, Maillé – Récit du massacre du 25 août 1944 édité sous le patronage du Comité de Libération d’Indre-et-Loire, 1945. — Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément