REIBOLD Edouard

Par Jean Belin

Né le 16 septembre 1863 à Strasbourg (Bas-Rhin), mort le 9 juin 1923 à Saint-Étienne (Loire) ; ouvrier menuisier ; syndicaliste de Côte-d’Or ; militant socialiste.

Fils de Jean Pierre Reibold, ouvrier maçon, et de Anne Marguerite Fuchs, Edouard Reibold fut secrétaire général de la chambre syndicale des ouvriers menuisiers et professions similaires de Dijon en mars 1892. Le siège du syndicat qui compta 60 adhérents était installé à l’Hôtel de ville, cour des pompes à Dijon. Il fut parmi les premiers syndicats qui s’affilièrent à la Bourse du travail de Dijon lors de sa création en mars 1893. Edouard Reibold fut candidat aux élections municipales de 1892 à Dijon sur la liste socialiste conduite par Auguste Morin-Gacon*, mais non élu. Il se maria à Brochon (Côte-d’Or) le 6 août 1890 avec Anne Marie Cluny, ouvrière en robes avec laquelle il eut trois enfants, dont un fils, Louis Charles, tué au cours de la 1e guerre mondiale le 12 octobre 1917 à Craonne (Aisne). Domicilié au 15 rue du Mouton à Dijon en 1893. Après la guerre de 1914-1918, il quitta Dijon pour Saint-Étienne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article228666, notice REIBOLD Edouard par Jean Belin, version mise en ligne le 2 juin 2020, dernière modification le 2 juin 2020.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. Municipales de Dijon, sous-série 7F. — Arch. Départementales de la Côte-d’Or, état civil, fiche de recrutement militaire et recensement de la population.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément