DEROY Raymond.

Par Renée Dresse

Employé des Postes, téléphones et télégraphes, jociste, militant puis dirigeant du Syndicat chrétien des CPTTMA (Chemins de fer, postes, télégraphes, téléphones, marine, aéronautique) d’Ath (pr. Hainaut, arr. Ath) et de la région de Mons (pr. Hainaut) après 1945.

Après avoir été militant jociste, Raymond Deroy milite à la Confédération des syndicats chrétiens dès son entrée au travaiL Il fonde la section syndicale chrétienne d’Ath.
Secrétaire de la section du syndicat chrétien des CPTTMA (Chemins de fer, postes, télégraphes, téléphones et marine) d’Ath. En 1946, il est élu à la vice-présidence du sous-comité régional de Tournai réunissant tous les secteurs du syndicat des CPTTMA. En 1953, il est élu vice-président du secteur PTT du comité régional de Mons.

Marié depuis 1936, Raymond Deroy reçoit la médaille d’argent de la CSC en 1957 pour vingt-cinq années d’activité syndicale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article228761, notice DEROY Raymond. par Renée Dresse, version mise en ligne le 3 juin 2020, dernière modification le 31 mai 2021.

Par Renée Dresse

SOURCE : Le Bon combat, 21 novembre 1936, p. 2 ; février 1946, p. 4 ; 15 janvier 1953, p. 4 ; 15 février 1957, p. 4.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément