DURAND Louis, Charles

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 6 mars 1818 à Fleury-la-Forêt (Eure) ; marchand des quatre saisons ; domicilié 2, impasse des Deux Frères (XVIIIe arr.) ; communard.

Louis Durand vivait en concubinage et avait cinq enfants ; il s’engagea dans le 78e bataillon de la Garde nationale pendant le Siège et continua de servir après le 18 mars 1871. Arrêté le 28 mai, il fut détenu sur un ponton à Brest.
Il n’y avait pas grand-chose à lui reprocher et le commissaire du gouvernement se contenta de dénoncer la « vie immorale des communeux qui en révolutionnaires acharnés vivant en dehors du droit commun, ne veulent pas accepter les conditions gênantes de la société, et prétendent vivre en dehors des lois. Le père n’a pas pu donner à son fils ni conseils ni exemples salutaires ». Il fut condamné par le 7e conseil de guerre le 26 avril 1872 à un an de prison. Détenu à Vitré (Ille-et-Vilaine), il fut libéré le 26 avril 1873.

Son fils Charles Jules Durand fut condamné en même temps que lui à la même peine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article228826, notice DURAND Louis, Charles par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 5 juin 2020, dernière modification le 5 juin 2020.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Min. Guerre, GR 8 J 252 (494). ― Arch. Paris, D2R4 80. ― L’Industriel de Saint-Germain-en-Laye, 4 mai 1872.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément