DE CLERCQ Victor.

Par Renée Dresse

Décédé en 1962. Employé à la SNCB (Société nationale des chemins de fer belges) Militant puis dirigeant national du Syndicat chrétien des CPTTMAR (Chemins de fer, postes, télégraphes, téléphones, marine, aéronautique et radio).

Victor De Clercq est délégué permanent, secrétaire général et organisateur de la propagande au Syndicat chrétien du personnel des CPTTMA (Chemins de fer, postes, télégraphes, téléphones, marine, aéronautique) à partir de 1932. Il est délégué effectif à la Commission paritaire nationale.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, capitaine de réserve, Victor De Clercq est mobilisé en 1940. Il participe à la campagne des 18 jours (mai 1940). Prisonnier de guerre dans les stalags et oflags de Haute-Silésie, il rentre de captivité. Il reprend la lutte syndicale mais cette fois contre l’occupant. Tout en travaillant comme sous-chef de bureau au service M. de la SNCB, il participe aux réunions clandestines tenues pour mettre au point les programmes syndicaux d’après-guerre et la reconstruction du syndicat.

Après la Libération, en 1945, Victor De Clercq est nommé président général du Syndicat chrétien des CPTTMA à la demande du Secrétariat national de la Confédération des syndicats chrétiens (CSC). Il devient membre du bureau exécutif de la CSC. Il est également nommé membre du conseil d’administration de la SNCB par l’arrêté royal du 1er janvier 1945.

En 1958, Victor De Clercq démissionne de ses fonctions de président général du Syndicat des CPTTMAR et de secrétaire général de la Fédération internationale chrétienne du personnel des transports pour raisons de santé. Néanmoins, il continue certaines activités notamment comme représentant du syndicat au conseil d’administration de la SNCB, jusqu’à sa mort en 1962.

Victor De Clercq est marié à Marie Istasse, décédée en 1976 à l’âge de septante-cinq ans, et père de famille dont une fille décédé à l’âge de onze ans en 1938.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article228903, notice DE CLERCQ Victor. par Renée Dresse, version mise en ligne le 6 juin 2020, dernière modification le 25 juin 2021.

Par Renée Dresse

SOURCE : Le Bon combat, 29 octobre 1938 ; 31 janvier 1945, juillet 1946 ; 1er février 1957 ; 15 novembre 1958 ; 1er septembre 1962.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément