VIROLLE Marcel

Par Patrick Bec

Né le 3 avril 1916 à Bois-de-Lempre, commune de Champagnac-les-Mines (Cantal), tué en action à Saint-Sozy (Lot) le 22 juillet 1944 ; mineur ; résistant au sein de l’AS Vény.

Marcel Virolle était le fils de Pierre Virolle, ouvrier mineur à Champagnac et de Marie Thérèse Jauvion. Marcel avait une sœur et quatre frères né entre 1907 et 1909 à Ydes (Cantal) puis entre 1911 et 1918 à Bois-de-Lempre. Mineur aux Mines de Champagnac, il semble qu’il était célibataire.
En 1944, il avait rejoint la résistance dans une compagnie FFI du Lot, Groupe Tactique Secteur 1, Groupe AS Veny.

Selon le rapport du colonel Georges Delmas alias Drouot, le 19 juillet 1944, un convoi allemand d’une trentaine de véhicules et d’engins blindés remontait par la nationale 20 vers le nord depuis Montauban et à partir de Loupiac (Lot) le harcèlement des résistants commença. Les Allemands se replièrent vers Souillac et Saint-Sozy pour traverser la Dordogne au pont de Lanzac. Le secteur était occupé par les FTP.
Que s’est-il passé les jours suivant ? D’après Wikipedia, 8 résistants FFI ont été pris en embuscade et abattus par la division SS Das Reich le 22 juillet 1944. Mais cette division était passée en juin pour rejoindre le front de Normandie, perpétrant les massacres de Tulle et Oradour-sur-Glane.
Marcel Virolle a été tué au combat le 22 juillet 1944 Saint-Sozy. Il a été déclaré mort pour la France, homologué FFI pour la période du 6 juin au 22 juillet 1944.

Son nom est inscrit sur la stèle commémorative érigée sur la route D 15, près du terrain de sports, entre Saint-Sozy et Meyronne, avec les noms de 5 de ses camarades (Charles Birou, Gabriel Comte, Jean, Daniel, François Mespoulhé, René Toussaint Picard et Jean, Marie, Joseph Tartayre). Le nom de Marcel Virolle est également gravé sur le monument aux morts et sur la plaque commémorative de Saint-Céré (Lot).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article228957, notice VIROLLE Marcel par Patrick Bec, version mise en ligne le 8 juin 2020, dernière modification le 12 mai 2022.

Par Patrick Bec

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 597443, dossier Résistant de Marcel Virolle (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 168144, dossier Marcel Virolle (nc). — SHD Vincennes, GR 19 P 46/30 Veny : Groupe Tactique Secteur 1, Groupe Veny (en ligne). — SHD, GR 19 P 46/52, GR 19 P 46/52 p. 26 (en ligne). — Ombres et espérances en Quercy : 1940-1945, les groupes Armée secrète Vény dans leurs secteurs du Lot, éditions Privat, Toulouse 1980. — Wikipedia. — Geneanet. — Arch. Dép. du Cantal (État civil, recensements). — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément