PÉNIGUEL Paul, François, Marie, Joseph

Par Daniel Heudré, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 25 septembre 1894 à Messac (Ille-et-Vilaine), exécuté sommairement le 6 août 1944 à Messac, aujourd’hui Guipry-Messac (Ille-et-Vilaine) ; employé temporaire à la SNCF ; résistant depuis 1943.

Paul Péniguel était le fils de Pierre Marie, âgé de 48 ans et d’Anne Marie Bertin, âgée de 38 ans, tout deux cultivateurs au hameau de Raulin, à Messac. Il fut incorporé au 2e régiment de chasseurs à cheval le 6 septembre 1914 puis fut versé dans l’infanterie. Sa vaillante conduite au feu lui valut deux citations dont l’une : "Très bon mitrailleur audacieux et d’un très grand sang-froid". Il fut démobilisé le 7 septembre 1919 et se maria en 1923 à Langon (Ille-et-Vilaine) avec Angèle Divet dont il eut deux filles, Marie et Adèle. La famille quitta Langon en 1926 pour se fixer à Messac, au lieu-dit Bœuvres.
Au début de l’Occupation, il devint cantonnier auxiliaire à la SNCF.
Il entra en 1943 dans le groupe de Résistance de Messac et participa à des sabotages sur des voies ferrées. Il eut recours à des explosifs contre les transports allemands. Il pratiqua des opérations de nettoyage du secteur de Messac. Après le débarquement de Normandie, il rejoignit les Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Lors d’une mission destinée à recueillir des renseignements sur une colonne ennemie, il fut arrêté et exécuté, le 6 août 1944, par les miliciens et les Allemands, à proximité de son domicile. Il avait 50 ans.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et le titre de "Déporté et interné résistant (DIR) et fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur la stèle commémorative 1939-1945 érigée en bordure de la D53, au lieu-dit "Boeuvres", près du passage à niveau et sur le monument aux morts, à Messac (Ille-et-Vilaine).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article228961, notice PÉNIGUEL Paul, François, Marie, Joseph par Daniel Heudré, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 8 juin 2020, dernière modification le 27 mars 2021.

Par Daniel Heudré, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossiers SHD GR 16 P 465050 et AC 21 P 126739 (non consultés).— Arch. Dép. Ille-et-Vilaine, 6ETP2/67.— Hervé Barthélemy et Stéphane Robine dans le Mémorial des Cheminots victimes de la répression 1940-1945 sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF Paris, 2017 pages 1146.— Mémoire des Hommes (nc).— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance n°52 à Messac).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément