BARETTE Maurice, Jules, Ernest

Par Jean-Jacques Doré

Né le 16 juillet 1899 à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) ; charretier, chauffeur d’auto puis chauffeur de poids lourds ; secrétaire du syndicat unitaire (CGTU) des Chauffeurs d’auto de Rouen en 1930 et 1931.

Fils d’un ajusteur, Maurice Barette fut à l’origine de la fondation du syndicat unitaire des Chauffeurs d’auto de Rouen le 28 février 1929. Cette initiative s’inscrivait dans une stratégie des unitaires orthodoxes pour affaiblir l’Union locale de Rouen dirigé par Victor Engler et les tenants de la Ligue syndicaliste. Élu trésorier de l’organisation dirigée par Isidore Renault, Barette devait très vite s’imposer dès janvier 1930 comme le véritable meneur de la nouvelle organisation qui affirmait 150 adhérents.

Secrétaire du syndicat en 1930 et 1931, il prit une part importante à la propagande unitaire et à la lutte contre les minoritaires de la tendance Engler, mais peu soutenu par la 19e Union régionale et en butte aux critiques et vexations des militants rouennais, il abandonna l’action militante et tailla sa route ailleurs. En 1937, il était devenu chauffeur de poids lourds.

Maurice Barette s’était marié le 6 mars 1926 avec Gabrielle Vivet et ils habitaient 17 rue Victor Hugo puis 35 rue des Arts à Rouen en 1937.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article228966, notice BARETTE Maurice, Jules, Ernest par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 10 juin 2020, dernière modification le 31 mars 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Com. Rouen 7 F 3 Syndicats divers. — Arch. Dép. Seine-Maritime 1 MP 269 suspects, État civil, Registre matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément